Skip links

Les 5 questions à se poser avant de quitter son emploi

Il parait que les français sont toujours insatisfaits… il parait. Je sais pourtant que ce n’est pas réellement votre cas. Ici on oublie les clichés, n’est-ce pas ?!

Mais je sais aussi que, mine de rien, nous avons tous eu, au moins une fois dans notre vie, cette petite voix qui nous susurrait, pendant que nous occupions un emploi, « tu pourrais être bien mieux autre part ! ». Dans ces moments où la motivation tangue nous sommes prêtes à tout remettre en cause : Suis-je sur le bon chemin ? Est-ce vraiment ma voie ? Mon travail a-t-il du sens ?

 

Mais avant de tout envoyer valser, vous êtes-vous posé les bonnes questions ?

Les cinq questions à se poser avant de quitter son emploi

 

Afin de savoir s’il ne s’agit que d’une passade ou s’il est temps de changer de cap et voguer vers de nouvelles activités, voici cinq questions qui vous permettront sûrement de prendre la bonne décision.

 

Quel est mon but dans la vie ?

Cette question semble à première vue surfaite. Elle est pourtant fondamentale, car elle interroge le « pourquoi ? ». Une question simple, mais dont la réponse est bien plus compliquée qu’elle n’y parait.

 

Qu’est-ce qui ne me convient pas / plus ?

Si vous êtes en pleine interrogation c’est que quelque chose ne va pas. Mais quoi exactement ? Il est parfois compliqué de mettre des mots sur ses maux. Pourtant, il faut absolument le faire pour ne pas se retrouver dans la même situation quelques mois plus tard à un autre poste.

Il se pourrait aussi que le principal problème puisse être résolu au sein même de votre emploi actuel. Par exemple, si ce qui impacte votre énergie est le temps de transport il est peut-être possible de négocier auprès de votre employeur un à deux jours de télétravail par semaine.

Dans notre société les entreprises ont tout à gagner à écouter les doléances de leurs employés pour maintenir leur productivité. Alors osez frapper à la porte de votre responsable des ressources humaines (après avoir répondu aux trois prochaines questions de préférence).

 

Qu’est-ce que j’aime vraiment faire ?

Il n’est pas si facile de savoir ce que l’on aime faire. Attention, il ne s’agit pas de lister ce que vous savez faire ou même ce que les autres aiment que vous fassiez.

Replongez dans vos souvenirs. Quelle était votre passion plus jeune ? Dans quel environnement vous sentiez-vous réellement épanouie ?

Je ne vous garantis pas que vous fassiez de votre passion d’enfance votre futur job. Mais si, par exemple, vous aimiez dessiner trouver une dimension artistique à votre futur emploi peut –être la clé d’un épanouissement retrouvé.

 

Quels sacrifices suis-je prêt à faire ?

Changer de carrière n’est jamais facile. Même si vous avez la capacité à trouver facilement un nouvel ampli ou que vous avez même déjà une proposition sur la table, il est inévitable que les premiers mois vont être éprouvants.

Lorsque l’on débute une nouvelle aventure nous avons toujours le besoin de faire nos preuves. Il faudra alors chambouler vos habitudes et parfois même vos certitudes.

Si vous souhaitez changer totalement de voie, n’hésitez pas également à rencontrer des professionnels du secteur, afin d’identifier parfaitement les enjeux et les responsabilités de ce nouveau métier.

 

Quelle est ma situation financière ?

Restons terre à terre, le nerf de la guerre est souvent l’argent. Pour ressentir les bienfaits d’un changement il faut que vous ayez la possibilité de profiter de votre nouvelle vie. Sans excès, il s’agit de savoir si vous pourrez encore vivre en quittant votre travail actuel.

Il est indispensable d’être sincère avec sa situation financière. Quel est le revenu minimum avec lequel vous pouvez vivre et quel sera l’impact sur votre entourage ? Ces questions ne sont pas à prendre à la légère. Puisque vous lisez cet article en étant encore en poste, je vous invite à tenter de vous obliger à vivre essentiellement avec ce revenu minimum. Cet exercice vous permettra de définir si votre projet est réalisable et si c’est le cas d’en profiter pour constituer des économies.

 

Puisque vous êtes arrivées à la fin de cet article je suppose que vous n’êtes pas réellement épanouie dans votre travail actuellement. Alors, prenez du temps ce soir de répondre à ces questions. Les réponses pourraient vous surprendre et même vous démontrer qu’il ne s’agit que d’une mauvaise période à passer.

Et si le problème est bien plus profond, vous aurez en main cinq clés essentielles pour oser faire le grand saut.

 

Tu veux, toi aussi, faire de ton passion ta profession ? Direction LA PROMO

Rédactrice en chef : Mallory - Illustratrice / rédactrice : Florence - Directrice publication : Lauriane *** Chasseuses d'inspirations et de good vibes ! La team Talenty vous aide à concrétiser vos projets, à communiquer et développer votre réseau et votre entreprise.

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)

  1. Je me pose davantage ces questions, d’autant que je ne me sens plus de continuer le droit même si je suis en master. Je crois que je ne suis pas faîte pour ça. En plus mon niveau (mes notes) dégringolent.

    1. Aym je pense en effet que dans ce cas il est important que tu prennes le temps de te questionner. Mais surtout prends ton temps et essaie de te rappeler pourquoi tu as commencé ce cursus. Si une chose te fait encore vibrer alors mets toute les chances de ton coté pour finir l’année au mieux. Ensuite une multitude de possibilités s’ouvriront à toi y compris dans de nouveaux domaines. Courage tout est possible !

  2. Hello, j’ai eu à faire ce choix il y a 3 mois et j’ai compris que je n’étais plus à ma place dans une entreprise. J’avais envie de créer et monter mon entreprise depuis plusieurs années mais la peur de me lancer m’a fait changer de secteur. Hors j’adorais mon secteur initial d’activité mais j’étais mal je ne me reconnaissais plus dans l’entreprise dans laquelle j’étais.
    Je me suis posée face à ce mal-être et mes interrogations comme tu dis ce changement n’est pas une décision à prendre à la légère. Je suis soutenue par mon entourage et ça aussi ça pèse énormément dans la balance. Me voilà donc en train de créer mon entreprise et je me sens donc je me dis que j’ai fait le bon choix.

    1. Un grand bravo pour avoir osé sauter le pas ! Quoi qu’il arrive cette décision est la bonne si tu te sens plus épanouie et qu’en plus cerise sur le gâteau tu as le soutien de tes proches. Je suis sure qu’une belle aventure t’attends 🙂

  3. je suis dans cette phase où mon travail ne me convient plus et je voudrais partir vers de nouveaux horizons sauf que justement ma situation financière ne me le permet pas !! J’aimerai trop pouvoir quitter mon travail mais je suis en phase de recherche d’alternative. Ce mois-ci, j’ai un bénéfice de 90 € pas de quoi se lancer… Mais je ne perd pas espoir !!

    1. Commencer par identifier ton bénéfice est une très bonne démarche. Je suis sure que tu arriveras a faire ta transition car lorsque l’on a un projet qui nous anime tout est possible. N’hésite pas a te faire accompagner aussi pour identifier comment développer ta future activité.

  4. Merci pour cet article très intéressant. Il est en effet important de se poser ces questions pour anticiper et avancer sereinement dans son changement de vie. Ça rejoint d’ailleurs un podcast que j’ai fait il y a quelques temps sur le slow entrepreneuriat. Prendre son temps, cerner son projet et construire des fondations solides. Merci beaucoup.

    1. Le slow entreprenariat est tellement important pour prendre les bonnes décisions. Je vais aller écouter ton podcast, ca m’interesse beaucoup ! 🙂

  5. Cet article tombe à pic :). Je suis entrain de penser à faire mon changement de carrière et j’ai un peu peur de quitter une certain stabilité financière pour l’inconnu :/ Tes questions me permettent d’y réfléchir plus concrètement.

    Noémie xx

    1. Je suis tellement contente que ces questions puissent t’aider dans ta réflexion 🙂 Bravo Noémie d’oser te donner les moyens d’atteindre tes rêves.

  6. Cet article tombe un peu à pic et je suis en plein dans ces questions, notamment la dernière. C’est horrible car je n’ai jamais été attirée par l’argent mais malheureusement, comment vivre sans ça ? Je vais essayer de m’imposer un minimum que j’espère pouvoir tenir… Merci 🙂

    1. Je te comprends tellement Salomé ! N’hésite pas à revenir me dire ci cela à marché … c’est une première étape vers ton rêve alors courage 🙂

  7. Très intéressant ton article et je pense que ça va aider pas mal de personne ! A mon sens tu as bien fait de poser en premier la question des maux. Je rajouterai aussi “Quel impact mon travail a-t-il sur moi ?” car parfois on est pris dans une sorte de routine ou d’engrenage qui nous déconnecte de la réalité et on n’arrive plus à voir que notre travail pèse sur notre santé, notre famille, etc. voire nous met en danger…
    Merci pour cet article !

    1. Tu as totalement raison ! Calculer l’impact sur son bien-être est fondamental. C’est d’ailleurs souvent l’alarme qui pousse à changer de voie…

%d blogueurs aiment cette page :