Comment maintenir une bonne estime de soi en étant accro aux réseaux sociaux ?

Comment maintenir une bonne estime de soi en étant accro aux réseaux sociaux ?

Comment maintenir une bonne estime de soi en étant accro aux réseaux sociaux ? 1000 1250 Lauriane

Etre bienveillante avec soi est indispensable pour avancer dans la vie. Cette phrase a l’air bateau, mais elle est pourtant fondamentale.

Vous pouvez avoir toutes les clés en main, si vous êtes persuadée que vous n’arriverez pas à tourner la clé dans la serrure, ce trousseau ne vous servira à rien. La bienveillance envers soi n’est pas de l’arrogance. Il s’agit de se faire confiance et d’être indulgent … une caractéristique que l’on retrouve de plus en plus rarement sur les réseaux sociaux.

Pourtant, nous passons un nombre d’heures assez dingue sur notre smartphone. En top de liste, les connections à Instagram, Facebook, Snapchat et j’en passe. Bien que cette forme de communication nous pousse, à l’origine, à échanger et à nous connecter les uns aux autres, au fil des années certaines pratiques semblent nous éloigner.

Les réseaux sociaux ont cette faculté de nous enthousiasmer par des pics d’adrénaline à chaque like, tout en nous déprimant, en une fraction de seconde, lorsque l’on se confronte à la vie de rêve de cette instagrameuse aux millions d’abonnés ou à ce concurrent qui multiplie les « j’aime ».  En somme, nous entretenons, pour la plupart d’entre nous, une perpétuelle histoire d’amour haine avec ces applications.

Avant que les réseaux sociaux deviennent notre seule boussole et qu’ils ne contrôlent nos humeurs, pour ne pas dire notre vie, voici quelques conseils pour prendre ensemble un peu de recul.

 

1. Rappelez-vous que nous contrôlons tous notre image

Nous avons cette grande capacité à sortir notre portable lorsque nous n’avons pas vraiment le moral ou lorsque l’on s’ennuie. Du coup, au creux de la vague nous voilà confrontée sur Instagram à un flux continu de palmiers, de corps de rêve, d’assiettes aux aliments parfaitement alignés, de selfies à l’aéroport… Il est alors difficile de ne pas se laisser submerger par la jalousie …

Comment est-ce possible qu’un tel ou une telle ait une telle vie de rêve ?

Et bien j’ai une réponse : peut-être qu’il ne s’agit pas totalement de la réalité justement. Non pas que tout soit faux ou mise en scène, mais les filtres et l’accumulation de clichés qui ne montrent que les meilleurs moments ne représentent pas les 24h de la vie de cette personne que vous idolâtrez. D’ailleurs, si vous faites un tour du côté de ses stories vous remarquerez que cette personne à la vie de rêve a tout de même plus tendance à vous faire des lives dans son canapé plutôt qu’à bord d’un jet privé.

Ceci dit, il ne s’agit pas de se dire que tout cela n’existe pas. Mais essayons constamment de nous demander “pourquoi ?”. Cette personne est-elle en voyage parce qu’elle s’est engagée à poster un cliché professionnel de tout ce qu’elle visite ? Cette personne a-t-elle travaillé dur pour monter une entreprise qui lui rapporte aujourd’hui assez pour se payer une escapade ?

Il est facile, et humain, de jalouser, mais si vous arrivez à vous laisser inspirer par cette version sublimée, la personne que vous suivez pourrait devenir un véritable moteur pour vous pousser à vous surpasser.

 

estime de soi social media - makeitnow.fr

 

2. Posez-vous les bonnes questions

Pour se sentir bien avec les réseaux sociaux et être bien dans sa peau, il est aussi important de vivre vos expériences sans constamment penser au rendu qu’il faudrait en donner. De plus en plus d’influenceurs annoncent, avec souvent un peu de culpabilité révélatrice, que s’ils ont été absents ces derniers jours c’est qu’ils ont préféré profiter de leur séjour en famille sans téléphone à la main.

Pour savoir s’il est temps de lever le pied, demandez-vous lorsque vous prenez un cliché ou une vidéo pour un réseau social si vous le faites pour vous, pour immortaliser l’instant, ou pour votre (future) communauté. Si ce n’est pas votre travail, vivez votre vie au lieu de la raconter.

 

3. Créez votre moodboard

Mon troisième conseil serait évidemment de vous écouter. Nous n’avons pas toutes la même sensibilité.

Lorsque vous parcourez les médias sociaux, prenez le temps de faire le point sur votre état d’esprit. Etes-vous plutôt joyeuse ? fatiguée ? préoccupée ? Si vous n’avez pas le moral il y a de fortes chances que certaines publications puissent augmenter votre anxiété ou votre mal-être.

Evidemment, vous pouvez éviter d’ouvrir votre application, mais si cela est trop difficile l’autre possibilité est de faire un tri dans vos abonnements. D’ailleurs sachez que vous n’êtes pas obligée de vous désabonner à chaque compte qui pourrait vous irriter à un instant T. Vous pouvez tout à fait mettre en sourdine quelques comptes.

L’autre possibilité est de vous créer un autre compte spécial « inspiration ». A partir de celui-ci suivez essentiellement des profils qui vous motivent et vous donnent le sourire.

Estime de soi réseaux sociaux - makeitnow.fr

© Georgia de lotz

 

J’espère que l’ensemble de ces conseils puissent vous permettre d’être aussi à l’aise sur les réseaux sociaux que dans votre quotidien. Si ce n’est pas le cas, n’oubliez pas que la terre, et même votre business, n’arrêtera pas de tourner si vous prenez quelques jours de pause d’affilés. Au pire il sera toujours possible de programmer vos publications ou d’embaucher un community manager.

 

Tu veux, toi aussi, faire de ton passion ta profession ? Direction LA PROMO

Je vous aide a concrétiser vos projets, à communiquer et développer votre réseau. | Website

Chasseuse d'inspirations et de good vibes !
Je vous aide à concrétiser vos projets, à communiquer et développer votre réseau et votre entreprise.

26 commentaires
  • Merci pour ces conseils . Je piquerai certaines de tes idées pour les ados que je côtoi dans mon milieu professionnel et qui sont h24 sur leur smartphone et à parfois envier les autres.

    • Au génial ! Tu me diras comme ils ont réagi et si ils arrivent à les appliquer. En tous les cas c’est génial de faire de la prévention. Bravo pour ton travail.

  • Intéressante l’idée du moodboard. Il faut savoir décrocher, mais je trouve hallucinant de devoir s’excuser pour une absence. On a tous besoin d’une coupure surtout quand on vit à 100 à l’heure

    • Je suis totalement d’accord avec toi, mais je crois que le fait de s’excuser vient aussi du fait que nous sommes souvent rongé par la culpabilité dans nos sociétés.

  • Coucou, très bons conseils, c’est vrai qu’on peut vite se comparer et puis le fait d’être accro à son portable peut être anxiogène !

  • Ah mais c’est clair que pour beaucoup, c’est du fake. Et il faut se dire aussi que ces gens ne publient que des photos de leurs voyages. Il suffit qu’elles en fasse UN SEUL et qu’elles fassent 10000 photos dont elles étalent la publi sur plusieurs mois pour qu’on n’y voie que tu feu et qu’on pense qu’elles sont de longue en vacances.
    Pour les corps de rêve, coucou Photoshop, les autres logiciels de retouche et les filtres !!!!
    Bref, on sait que c’est du fake, c’est comme les photos dans les magazines 😉

    • Tu as raison mais même lorsque l’on sait que beaucoup de choses sont arrangées on se fait parfois inconsciemment piégé… 😉

  • Les réseaux sociaux ont le don de nous faire faire les montagnes russes tout en restant dans notre canapé Toutes les émotions peuvent nous submergée en l’espace de quelques secondes c’est assez déconcertant d’ailleurs.
    Je fais souvent des break avec les RS sociaux pour me reconcentrer sur moi et ma famille mais à chaque fois que je reviens c’est comme si je recommençais à zéro. Il faut tout remettre en place pour être vue et ça c’est déprimant …

  • Ah ouais mais si je commence à me comparer aux autres je n’ai pas fini ! Bon parfois c’est pas simple mais de manière générale je surfe de manière consciente.
    Moi-même ayant un boulot m’incitant à voyager (prof de Français Langue Etrangère), j’opte pour le partage de photos de voyage mais sans vendre du rêve. J’essaie de dénoncer la vérité derrière les belles images, que parfois ce n’est pas tout rose. je réfléchis au message que je peux faire véhiculer derrière mes photos et j’essaie de rester un maximum authentique. Pour ne pas basculer dans l’hypocrisie et le fake. C’est important !

    • Je crois que tu as donné la clé : l’authenticité ! A partir du moment où tu es cohérente avec tes valeurs le message sera toujours bien reçu. 🙂

  • C’est tellement ça !
    Ca m’a fait pensé au sketch de Cyprien sur les Instagrammeuses où elles se retrouvent bloquées chez elles pendant 4 jours pour faire croire qu’elles sont en vacances xD
    Parfois, c’est difficile de ne pas se comparer aux autres donc dans ces moments je prends du recul 🙂

  • J’ai beaucoup apprécié ton article et la vision très juste des réseaux, de cette course effrénée aux abonnés, aux likes, à nous présenter du beau, du rêve…
    Merci pour tes conseils très bienveillants qui m’aiden à me remettre en question, en effet lorsque le moral n’est pas au beau fixe, il n’est peut-être pas judicieux de foncer sur Instagram notamment…

  • Même si je suis ” accro ” à Instagram (je met entre guillemets car je n’aime pas ce mot, c’est un peu exagéré pour mon cas haha) j’ai toujours cette estime en moi heureusement.
    Mais j’étais curieuse de lire ton article 🙂 Très intéressant !!

    • Bravo Laurane de savoir prendre de la distance : ) Je suis contente que l’article t’ait plu bien que tu ne sois pas réellement concernée.

  • Il serait intéressant de rappeler ces points à nos chers ados qui ont beaucoup de mal à distinguer le vrai du faux sur les réseaux sociaux!

    • Tu as totalement raison 🙂 D’ailleurs ça devrait être une initiation dans le parcours scolaire tout comme l’information sur les fake news en général…

  • Hello,

    C’est vrai qu’on se perd parfois dans le monde idéal d’instagram. Au départ je suivais que des nanas avec des bodys de folie pour me “motiver” et au final je me sentais juste comme un gros flan. Petit à petit j’ai évolué et j’ai suivi des nanas avec des corps normaux très body positive et fell good.

    Des bisous

    Morgane ✨

  • Merci pour tout le bon sens de ton article.

  • Coucou !

    Rien que le titre de ton article m’a attiré ! Je trouve qu’à cause des réseaux sociaux on a bien du mal à se faire confiance et à s’accepter soit même. Alors tes petits conseils font du bien au moral pour tout le monde !

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)

Tu souhaites entrer dans le Club pour réaliser tes rêves ? Inscris-toi gratuitement

    Tu souhaites entrer dans le Club pour réaliser tes rêves ? Inscris-toi gratuitement

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de 🍪 pour réaliser des statistiques de visites.
    En savoir plus
    Lire les articles précédents :
    Faire fleurir son intuition
    Faire fleurir son intuition

    Intuition : nom féminin. Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l'expérience.   1. Soyez attentive...

    Fermer