Abonnez vous au blogzine

Mon remède pour mieux dormir ? L’ ASMR

Je fais partie de ces personnes qui ont besoin de très peu de sommeil. Du moins, c’est ce que je clamais haut et fort jusqu’à mes 27 ans … Depuis trois ans je dois bien avouer que les choses ont changé.

Je me suis alors mise à dire que j’étais « plutôt du soir » et non du matin. Mais en réalité cela signifiait surtout que je m’endormais très tard, ou très tôt selon le point de vue, contre mon gré, et que du coup, forcément, je n’arrivais pas à me réveiller aux aurores.

Au même moment, le « miracle morning » a fait son apparition dans les médias et est devenu le mode de vie en vogue. Pour un meilleur équilibre, à toi les réveils à cinq heures du matin !

Etant une grande curieuse, prête à expérimenter toutes les tendances bien-être, j’ai évidemment voulu tester. Me voilà donc à mettre pas moins de quatre réveils, à cinq minutes d’intervalle, sur mon smartphone pour me lever avant le soleil.

Seul problème, j’ai beau me glisser sous mes draps à 22h00 dernier carat, mes yeux restent ouverts jusqu’à 2h00 du matin, me donnant un petit air de chouette au passage, et mon cerveau tourne à plein régime.

C’est un fait, au fil des années les insomnies sont devenues mes meilleures ennemies.

Je relève tout de même le challenge de me lever (trop) tôt et de continuer mes journées comme si de rien n’était. Mais les miracles n’existant pas vraiment, ça ne dure pas bien longtemps.

Mes cernes ne trompent personne et mes siestes profondes debout dans le métro parisien laissent les usagers sans voix.

C’est à ce moment que j’ai décidé d’arrêter mon expérience de « miracle morning », mais surtout de trouver une solution pour m’aider à dormir.

 

Dormir avec l' ASMR

Je dois vous avouer que je ne suis pas fan de tout ce qui est comprimés, par peur de la dépendance notamment et de tout ce que l’on pourrait trouver dans ces petites gélules qui nous font de l’œil dans les spots télévisuels à partir de 22h00. Alors, j’ai testé les huiles essentielles et bon nombre de remèdes de grand-mères. Mais rien n’y a fait.

Du coup, je suis allée un peu fouiller sur le web (en évitant les forums médicaux hein) et bim ! je suis tombée sur un remède décrit comme « miracle » (le revoilà celui-ci) : l’ ASMR .

 

A ce moment précis de l’article :

  1. Tu n’as jamais entendu parler de ce terme et tu tentes de traduire l’acronyme pour savoir ce que ce nom barbare veut dire.
  2. Tu as les yeux exorbités, tu étais sûr que c’était un truc porno…
  3. Ce simple nom te donne des picotements dans la tête tant tu adores cela.

La Réponse Automatique des Meridiens Sensoriels (Autonomous Sensory Meridian Response en anglais, soit ASMR) est aussi appelé « l’orgasme cérébral » – Tu comprends mieux le point B ci-dessus maintenant.

Dormir avec l' ASMR

Pour être plus précise, les vidéos ASMR sont des contenus dans lesquelles sont présentées une multitude de bruits ou de mouvements dans le but de vous relaxer.  On appelle cela des « déclencheurs », dits aussi des « trigger ». Des stimuli sensoriels qui promettent de provoquer chez toi endormissement et bien-être.

S’il n’y a pas encore d’études scientifiques certifiées sur le sujet, il a été estimé qu’environ 70% de la population en ressentirait les effets. Du coup, tu as de grandes chances d’en faire partie… si tu trouves le stimulus qui te convient bien sûr.

Nous ne sommes pas tous égaux aux picotements vois-tu.

Mais le choix est assez vaste pour trouver ton bonheur entre murmure, voix basse, bruits de bouche, répétition de mots, manipulation de matières spécifiques, mouvement de main…

En voyant le nombre mirobolant de vues, oui tu as bien lu, et les plus de 10 millions de vidéos ASMR postées sur YouTube, nous serions tentés de penser qu’il ne s’agit que d’une nouvelle mode. Un buzz aussi percutant qu’éphémère.

Pourtant, détrompez-vous, cette activité n’est pas si récente.

Les premières vidéos sont apparues aux Etats-Unis en 2008, avant d’être nommées par Jennifer Allen « ASMR » en 2010.

Mais pendant longtemps leur existence était plutôt confidentielle…

Il faut dire que ressentir des sensations en écoutant, ou en regardant, une personne chuchoter peut aussi susciter le malaise, voire être perçue comme une situation malsaine. Cette réticence, en plus du fait d’éventuellement ne pas être réceptif, a donc longtemps empêché le grand public de concevoir que cette pratique puisse être associée à la relaxation.

Une incompréhension accentuée par la pratique de certains vidéastes, pourtant largement minoritaires, qui détournent rapidement la pratique en l’érotisant.

Toutefois, même les vidéos les plus classiques gardent parfois mauvaise réputation. Ainsi en Chine l’ASMR est tout simplement interdit des plateformes de vidéos en ligne grand public. Le gouvernement chinois considérant que cette pratique a « un caractère vulgaire et pornographique ».

 

C’est surement cette double lecture qui a fait de ce style de vidéos la tendance la plus discrète du web pendant longtemps. Moi-même j’ai pris quelques longs mois avant de vous en parler… c’est dire.

D’ailleurs si les recherches sur le sujet sont exponentielles, et le nombre de vidéos ne cesse de se multiplier ces dernières années, beaucoup d’internautes, voire de fans, n’osent toujours pas en parler autour d’eux…

 

Pourtant, l’ASMR a tout pour plaire sur le papier.

Aujourd’hui, dans notre société à mille à l’heure, la tendance « slow » semble être la clé pour guérir nos maux contemporains. Mais ce beau concept est encore souvent difficile à appliquer au quotidien. L’ASMR peut alors devenir l’allié du mouvement, en proposant une bulle sonore idéale pour nous permettre de ralentir.

Le public, de plus en plus important, assumé ou non, ne s’y trompe pas. Les YouTubeurs deviennent alors des stars et se font appeler « ASMRtistes ».

 

Il est tentant de sourire en entendant ce terme qui mixe « artiste » avec « ASMR ».

Difficile à imaginer que froisser du papier, chuchoter des prénoms, brosser des cheveux ou tapoter sur une table soit vraiment de l’art. Pourtant, certaines vidéos demandent beaucoup de travail, que cela soit pour le montage ou l’élaboration du propos :

 

Les américaines se sont faites une place de choix dans cette discipline, mais en France aussi le phénomène s’amplifie puisque cet été plusieurs YouTubeurs ont fêté leurs 100 000 abonnés.

Ce n’est pas un hasard si l’ASMR connaît un tel succès.

Ne dit-on pas que pour désamorcer les conflits il faut baisser l’intonation de sa voix, face à un interlocuteur qui hausse le ton ? Un procédé qui rappelle aussi notre tendre enfance durant laquelle nos parents se mettaient automatiquement à chuchoter pour nous calmer.

Mais la prouesse de cette pratique est d’arriver à créer une véritable intimité entre l’internaute et l’artiste ASMR. Alors même qu’un écran les sépare et qu’ils sont de parfaits inconnus.

La posture du YouTubeur, souvent très proche de l’objectif, et le chuchotement, synonyme de confidences, nous donnent l’impression d’être réellement face à lui.

Résultat, beaucoup de personnes se sentent gênées, voire très mal à l’aise, face à cette pratique. Un peu comme si un inconnu franchissait leur espace vitale.

 

Dans les médias il est souvent évoqué le fait d’adorer ou de détester cette pratique. Sans nuance. Mais pour moi tout n’est pas toujours tout rose ou tout gris.

Parfois je ne suis pas sûre d’être totalement sensible à l’ASMR. J’ai très rarement ressenti des picotements intenses dans ma tête ou des frissons me parcourir les bras. Toutefois, les chuchotements et l’atmosphère créée dans les roleplay (des jeux de rôle) notamment me relaxent réellement. Comme une séance de méditation ces vidéos me permettent de m’évader et de mettre, presque, en pause mon cerveau.

 

Je crois que l’ASMR est aussi l’un des meilleurs moyens de lâcher prise qui soit. Chose qu’il n’est pas toujours facile de faire dans son quotidien. En quelque part, face à l’ASMRtiste on accepte d’être vulnérable de se laisser porter, voire materner …

C’est aussi le meilleur moyen, ou du moins le plus accessible, que j’ai trouvé pour prendre du temps pour moi.

Visionner une vidéo ASMR c’est faire une pause. Un peu comme prendre le temps de s’attabler autour d’une tasse de thé avec une amie, qui serait disponible à 23h00.

 

Aujourd’hui, bien au-delà du son, c’est l’environnement, le rituel qui donne un signal à mon inconscient : ASMR = sommeil.

Dormir avec l' ASMR

Cependant, mon expérience n’est qu’un exemple.

Il n’y a pas de profil type du « fan d’ASMR ». Le seul point commun serait le fait d’être assez curieux pour essayer. La patience est également nécessaire, car il y a de fortes probabilités que vous ne trouviez pas tout de suite votre déclencheur. Il faudra alors regarder bons nombre de vidéos avant de vous sentir relaxé… tout en mettant de côté vos aprioris.

Cependant, il me semble important de souligner qu’il n’est pas nécessaire de lutter si ces sons vous rendent nerveux ou vous agressent. Toutes les sensations ne sont pas utiles à expérimenter … Personnellement, si j’aime beaucoup les chuchotements qui me relaxent et quelques bruits qui font office de déclencheurs, je ne supporte pas la mastication par exemple. Et je dois même avouer que je suis encore dans l’incompréhension de cette pratique.

Mais après tout, les goûts et les sons ça ne se discute pas, n’est-ce pas ?

 

 

combattre les insomnies avec l'asmr
Tu as aimé cet article ? N’oublie pas de l’enregistrer sur Pinterest !

Traitements de l’anxiété et des insomnies OU vaste supercherie à vous de choisir !

 

J’espère que cet article qui mêle décryptage et le récit de ma propre expérience vous aura plu … ce sont les premiers mots de ma nouvelle ligne édito.

26 Comments

  • Hello,

    Je n’ai jamais essayé même si j’en avais beaucoup entendu parler. Ton article me donne envie de tenter histoire de voir si je suis réceptive. J’ai appris plein de choses grâce à ton article, merci !

    Des bisous

    Morgane ✨

    • 2 mois ago

      Merci Morgane pour ton petit mot. Je suis impatiente que tu me dises si tu es réceptive ou non et ce que tu en penses. 😉

  • Hello
    Alors jusqu’à présent j’ai de la « chance » je m’endors assez vite
    Sauf si je suis malade ou si il y a un événement stressant. Mais je garde ton article sous la main
    On ne sait jamais 🙂

    • 2 mois ago

      Oh je t’envie tellement Aurélie ! Profite de ces heures de sommeil 🙂

  • 2 mois ago

    C’est très surprenant. Merci pour cette découverte, je ne connaissais pas du tout. Personnellement, j’écoute Christophe ANDRÉ quand je n’arrive pas à me rendormir la nuit

    • 2 mois ago

      Je ne connaissais pas Christophe André pour ma part. Je vais donc aller voir ce weekend ! Merci pour la référence 😉

  • nbjockers
    2 mois ago

    Hello, je teste en ce moment cette technique suite à quelques soucis de sommeil et de respiration qui me provoque des crises d’angoisses, et j’avoue que cela fonctionne plutôt bien.

    • 2 mois ago

      Je suis ravie que ça fonctionne aussi un peu sur toi Nadine. J’espère de tout cœur que tes soucis se régleront très vite.
      Belle journée 🙂

  • 2 mois ago

    Hello,
    Tu viens de me faire découvrir quelque chose. Je ne connaissais pas du tout. Je suis à la fois sceptique et curieuse. Merci d’avoir élargi ma culture.
    Tia

    • 2 mois ago

      Merci Tia d’avoir pris le temps de me mettre un petit mot 🙂 J’espère que tu testeras et que tu reviendras nous raconter si tu es réceptive ou non.

  • 2 mois ago

    Hello !
    Autant j’ai découvert l’ASMR il y a quelques temps, autant je ne m’y étais jamais penchée plus que ça.
    Là je suis restée fascinée par la 1ère vidéo de ton article, je croyais être la seule à me sentir apaisée et relaxée via ces espèces de picotements qui te parcourent l’échine mais visiblement non !
    Par contre je n’aurais jamais pensé pouvoir chasser mes insomnies avec ça … Il faudra que j’essaie!
    Merci 🙂

    • 2 mois ago

      J’adore partager ce genre d’expériences car justement il y a toujours ce moment où l’on se dit ” quoi ? Je ne suis pas la seule ?? ”
      Tu me diras si cela t’a aussi aidé à dormir.

  • Je ne suis pas du tout comme toi en ce qui concerne l’endormissement et les heures de sommeil… Je suis capable de m’endormir en l’espace de quelques secondes et ce sans regard de la surface ou de ma position… Et j’ai toujours eu besoin de belles nuits de 8h de sommeil ! En revanche, on a deux points communs : impossible de me lever à 5h du mat pour le miracle morning et adoration absolue des vidéos ASMR ! La première vidéo sur laquelle je suis tombée était justement celle de ASMR Darling sur les 10 triggers to help you sleep, c’est drôle 🙂

    • 2 mois ago

      Je suis tellement jalouse de ta capacité d’endormissement 😉

  • 2 mois ago

    Je fais partie de ceux que l’ASMR stresse xD Je n’arrive pas à trouver la détente quand quelqu’un me chuchotte dans l’oreille !
    Je trouve ça assez marrant de voir comment on peut avoir différent avis à ce sujet !

    • 2 mois ago

      Oui c’est toujours surprenant de se rendre compte à quel point nous pouvons avoir des perceptions différentes 🙂

  • Threenity
    2 mois ago

    C’est la première fois que nous entendons parler de ce type de pratique mais c’est hyper interessant ! Merci pour le partage ^^

    • 2 mois ago

      Ravie de vous avoir fait découvrir l’ASMR 🙂 N’hésitez pas à venir me dire si ça vous a plu

  • 2 mois ago

    Je suis très sceptique face à ce procédé ^^
    Comme Salomé ça me stresse haha !
    Mais c’etait super intéressant de lire ton avis 🙂

    • 2 mois ago

      Courage Laurane il ne reste plus qu’à tester maintenant 😉

  • 2 mois ago

    Je suis vraiment contente de trouver un article qui parle de l’ASMR ! Je me retrouve énormément dans ton récit et comme toi, cela a vraiment sauvé mes nuits à un moment donné ! Bien sur, ce n’est pas la solution à tout, mais je pense que je peux dire que l’ASMR m’a aidée à m’endormir un peu plus rapidement, plus tôt aussi, et à retrouver un rythme de sommeil correct (et pourtant, ce n’était pas gagné) ! 🙂
    Merci pour ce partage d’expérience !
    Bisous

    • 2 mois ago

      Je suis si contente que mon article t’ait plu. Je voulais vraiment le faire découvrir a e qui ne connaisse pas mais aussi en parler pour ce qui ont déjà testé et qui ont parfois du mal en parler sans paraître bizarre 🙂 C’est génial si ça t’a aidé aussi !

  • Merci pour la découverte ! J’en avais entendu parler sans me renseigner plus que ça, mais je dois dire que j’ai aussi beaucoup de mal à m’endormir. Je vais me pencher sur la question 😛

    • 2 mois ago

      N’hésite pas à revenir me dire si ça a marché 😉

  • 2 mois ago

    J’avoue m’endormir très rapidement mais je regarder TOUS les soirs des vidéos ASMR ou de massages. Et je m’endors encore plus vite !
    En tout cas, cet article est très intéressant pour les non-initiés !

    • 2 mois ago

      Merci beaucoup pour ton petit mot 🙂 C’est vrai qu’au delà de permettre à bien dormir, pour les insomniaques, c’est surtout très relaxant.

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
mes goals de la rentrée
Je vous dis tout : nouveaux projets / objectifs

Incroyable nous sommes déjà au mois de septembre.

Fermer