Abonnez vous au blogzine

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable

Anne-Charlotte, dit chachooum sur les réseaux sociaux, j’ai découvert son univers sur Instagram. Au-delà des belles images sa description a immédiatement attisé ma curiosité : « Anime le podcast Nice To Hear You, fabrique des images chez Lyloutte Studio et raconte des histoires partout. Feministe. Founder une Fille d’Erable ».

Cela faisait donc un moment que je likais chacune de ces belles images. Mais c’est en découvrant son podcast avec Amy, fondatrice de Jonesie, que j’ai eu le déclic : il faut absolument que je la rencontre !

Quelques messages échangés plus tard nous voilà attablées autour d’un café. Anne-Charlotte est une véritable slasheuse, enthousiaste, bienveillante et très créative, impossible de ne pas tomber sous le charme.

Prenez à votre tour votre tasse de café ou de thé et ouvrez grand les yeux, l’échange a été dense et incroyablement inspirant.

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable
Lydie @lyloutte / épisode Les recuperables

 

Un rêve d’enfant : devenir photographe


Ce qui est toujours intéressant lorsque l’on découvre de nouvelles personnalités c’est de connaître leur histoire. Celle d’Anne-Charlotte débute pour nous lorsqu’elle obtient son bac littéraire. L’entrepreneure se rêve alors en photographe. Mais les barrières se dressent rapidement devant elle. Pas d’écoles proches de chez elle, études trop onéreuses. Les raisons sont multiples, et il lui semble plus raisonnable de prendre un autre chemin.

C’est pourquoi l’étudiante s’inscrit à la fac de droit.

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable

Un an plus tard, Anne-Charlotte en est sûre, ce n’est pas sa voie. Elle bifurque alors vers un cursus « communication » et obtient un BTS « communication marketing ».  Pourtant, son diplôme en poche, elle ne sait pas vraiment quoi faire… C’est alors que son copain de l’époque lui propose de le suivre au Canada.

Le destin fait bien les choses, Anne-Charlotte saute sur l’occasion et transforme ce séjour en opportunité.

 

 

« Ce séjour a été une année un peu de césure pendant laquelle j’ai fait toutes les choses que je voulais faire depuis longtemps, mais que je n’avais pas le temps de faire » me confie-t-elle. Anne-Charlotte décide alors de commencer la photographie, elle s’intéresse aussi de plus près au design, au graphisme et se met à faire de la vidéo.

Une véritable bouffée d’air frais pour la jeune diplômée après des années d’études bien trop théoriques. « J’avais été frustrée de ne pas retrouver dans mon BTS autant de disciplines créatives que je l’imaginais » se souvient-elle.

Mais n’associez pas ces activités à de simples loisirs créatifs pour passer le temps.

Pour se donner un but et un peu de rigueur, Anne-Charlotte décide d’ouvrir un blog nommé « Une fille d’érable ». Un espace parfait pour laisser cours à sa créativité.

L’instant « Make it now ! »


« Après un an au Canada, je suis rentrée en France et j’ai décidé de reprendre mes études. Je me suis alors inscrite pour une année de bachelor en marketing, en alternance dans une agence de pub à Angers. » me raconte la créatrice.

C’est dans cette agence qu’Anne-Charlotte fait ses armes. En occupant le poste de chef de projet, elle a une vision à 360 degrés de la profession. Si elle perçoit pouvoir s’épanouir dans cet univers, elle est consciente que c’est avant tout l’expérience qui va lui permettre d’affiner ses choix et peut-être de trouver le job de ses rêves.

En plus des cours et de son travail en alternance, elle continue d’animer son blog (souvent entre trois heures et quatre heures du matin) tout en ayant un job de serveuse et quelques premiers contrats en freelance.

Si pour répondre à ces sollicitations Anne-Charlotte prend un statut de freelance en 2014, c’est en février 2017 qu’elle fait le choix de devenir freelance à temps plein. « Je me suis rendu compte au cours de mon parcours que ce qui m’animait réellement était la créa et je savais que j’avais besoin de temps pour développer réellement mes projets. Pour ne pas faire des choses toujours un peu tièdes et être constamment frustrée j’avais besoin de m’impliquer à 300%. 

Il n’y a pas eu d’évènement particulier qui m’a amené à sauter le pas… Un jour, j’ai eu l’énergie de le faire. » confie-t-elle.

 

Ouvrir grand ses oreilles


Anne-Charlotte en est certaine : elle veut créer son métier. Se donner la liberté de s’exprimer de diverses manières… mais sa situation géographique la freine.

« Lorsque je n’habitais pas encore à Paris j’étais toujours frustrée de ne pas pouvoir rencontrer les gens, au-delà du numérique. Lorsque j’ai déménagé j’ai voulu changer la donne. La première rencontre fut avec Lucile, Les bijoux de Lu, avec qui j’avais déjà échangé pour le blog. Nous avions déjà eu un très bon feeling par email, j’adorais son énergie.

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable

J’ai donc provoqué cette rencontre dès mon arrivée à Paris. Notre discussion m’a confirmé combien je la trouvais extraordinaire. Au bout d’une heure de discussion, c’était une évidence… rencontrer des personnes dont j’apprécie le travail est vraiment essentiel. » me raconte-t-elle enthousiaste.

 

Petit à petit Anne-Charlotte agrandit son réseau.

« A force de discuter et de rencontrer des personnes de tous horizons, je me suis fait la réflexion qu’il fallait qu’un plus grand nombre entende comme les gens avaient des choses à dire.

Je suis une grande consommatrice de podcasts, alors très vite j’ai fait la connexion : j’adore rencontrer des gens et raconter des histoires – puisque c’est un peu mon métier. Alors, pourquoi ne pas faire mon propre podcast ? »

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable
Lydie @lyloutte / épisode Theotherartofliving et Patine

 

Ce constat aurait pu rester une simple idée, d’autant qu’Anne-Charlotte n’a aucune compétence technique. Mais comme tout ce qui l’anime, le projet est très vite devenu une lubie, une obsession. En tant qu’autodidacte, Anne-Charlotte est « une pro du bidouillage », comme elle aime le dire. Elle se forme donc en lisant, en regardant des vidéos, en parlant, en testant du matériel. « Tu essaies, tu apprends et c’est ok » résume-t-elle.

Le podcast “Nice To Hear You” est né !

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable
Lydie @lyloutte / épisode Mai Hua

Si Anne-Charlotte est si motivée c’est que l’idée de créer un podcast est animé par l’envie de porter un message.

« Les réseaux sociaux c’est très cool, mais ça pose aussi une espèce de voile sur la réalité. Cela induit beaucoup d’imaginaire et du coup ça crée aussi de la frustration pour les followers.

L’entreprenariat ou toute démarche créative fait toujours rêver, mais il y a beaucoup d’idées reçues autour de ces activités. En réalité c’est parfois chiant, c’est trop dur, mais c’est trop bien aussi et si vous n’avez pas envie d’y aller, n’y aller pas non plus. » explique l’entrepreneure. C’est pour rendre compte de cette réalité qu’elle souhaite donner la parole à ceux qui ont créé leur métier.

« Beaucoup de personnes sont atteintes du syndrome de l’imposteur, même lorsqu’elles ont la bonne formation. En réalité c’est ok de faire des erreurs. Il faut rassurer les gens en leur révélant que personne n’a une vie parfaite. Le podcast c’est ça. » précise-t-elle.

 

Pour faire tomber les masques, Anne-Charlotte choisit pour chaque rencontre enregistrée une thématique précise qui sert de fil rouge. « Cela permet de donner une nouvelle tonalité aux entretiens classiques » souligne-t-elle. Son objectif est d’emmener les invités là où on ne les attend pas. Ainsi, elle n’hésite pas à demander à une fleuriste son avis sur le féminisme au lieu de lui parler de fleurs.

Contrairement à ses activités de freelance dans le domaine de la direction artistique et le set design, le podcast n’est pas un levier financier pour Anne-Charlotte. « Mais il permet de créer des rencontres qui peuvent tout changer. Mes invités peuvent devenir de nouveaux collaborateurs, mais aussi mes meilleurs amis comme Amy ».

 

Quelle humaine es-tu sur la planète ?


C’est LA question qu’Anne-Charlotte pose à tous ses invités. Evidemment, je n’ai pas résisté à l’envie de l’interroger à mon tour. Sa réponse est évidemment inspirante :

« Je suis une humaine volcanique. Je prends tout particulièrement à cœur. Je suis une hyper passionnelle. Toutes les émotions sont intenses chez moi. Ça peut être déstabilisant, mais c’est moi ! Je suis très ouverte sur le monde qui nous entoure également. Je suis vegan, feministe et très impliquée sur les sujets de discriminations et d’inclusion. » me répond-elle.

Bien sûr, sa définition d’humaine ouverte au monde qui l’entoure me touche tout particulièrement. Mais comment se positionner en tant que freelance lorsque l’on a un tel engagement ?

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable
Lydie @lyloutte / épisode Les recuperables

« C’est une question que je me pose tous les jours. » me répond du tac au tac la créatrice. « Jusqu’à maintenant je suis droite dans mes bottes. Il y a des marques pour lesquelles je ne travaillerais pas. Cependant, j’ai été aussi obligée de faire des cases pour définir mes priorités, car il faut vivre de son métier. Une chose est sûre je ne ferais jamais quoi que ce soit de raciste, homophobe, sexiste…

Du coup, j’essaie de travailler avec beaucoup de créateurs. Cela me permet de travailler sur l’histoire du produit. Avec des grandes marques, je n’hésite pas non plus à donner mon avis, mais parfois il y a beaucoup d’opacité. C’est un gros travail.

J’aspire à travailler avec des marques avec lesquelles je suis en cohésion à 100%.

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable
Lydie @lyloutte / épisode Klin d’oeil Paris

Aujourd’hui, c’est un équilibre à faire entre des marques éthiques qui ont un petit budget et des projets plus importants qui ne cochent pas toujours toutes les cases. Ce n’est grave si parfois on le fait en se disant que les conditions font qu’on a dû accepter. Le tout est d’être honnête. De faire son maximum. Tout le monde est dans l’apprentissage, ce n’est pas grave si parfois nous devons déplacer légèrement le curseur. » m’explique justement Anne-Charlotte.

 

Cependant, il ne faut pas oublier que l’on définit souvent nos limites lorsque l’on s’y confronte. Pour pouvoir prendre la juste décision il faut alors s’informer quotidiennement et se remettre sans cesse en question. « Ce n’est pas grave de ne pas savoir, mais il faut savoir déconstruire avec des pourquoi pour avancer et se positionner. » souligne Anne-Charlotte. C’est là que sa question fétiche prend tout son sens. Pour se positionner il faut avant tout savoir quel individu nous sommes et quel impact nous pouvons et voulons avoir.

 

 

Une bulle de bonheur


En plus du fond, Anne-Charlotte manie la forme comme personne.  Sa créativité elle la puise dans ces moments hors du temps qu’elle s’octroie.

« Ce qui rend heureuse au quotidien c’est d’être dans ma bulle. » confie-telle.  « J’ai un rapport au monde fort, mais lorsque je fabrique des choses, je crée un univers et je me mets dans des conditions particulières dans lesquelles je peux m’exprimer sans inconfort.

Je suis quelqu’un qui peut rester cinq jours chez moi sans sortir, en travaillant presque non-stop.

J’ai aussi des rituels le matin. Mon petit déjeuner, puis je me mets devant mon ordinateur et puis j’ai mon chat. C’est pour cela que le rythme imposé en entreprise ne me convenait pas.

J’aime écouter de la musique très forte, puis avoir un grand silence. Je me crée des rythmes. Toujours dans des dynamiques créatives. Fabriquer mon monde me rend vraiment heureuse.

En réalité tout est obsessionnel chez moi ! ».

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable
Lydie @lyloutte / épisode Klin d’oeil Paris

En tant qu’autodidacte, Anne-Charlotte a toujours besoin de s’approprier les choses pour apprendre. « J’aime bien le côté : si on fait quelque chose on ne lâche pas. Lorsque j’ai un sujet qui m’intéresse ça devient une véritable obsession. Je prends tout à cœur, mais je travaille à une recherche d’équilibre, car j’ai conscience que ce n’est pas forcement vivable pour ceux qui m’entourent. »

Pour rendre compte de ses phases obsessionnelles, le blog Une fille d’érable est son meilleur refuge.

 

« J’aime tellement faire plein de choses que le blog est une liberté. Je ne prémédite jamais vraiment. Les articles je les commence sur une page blanche. Je prends une photo, je vais sur ma tablette, j’attends, je teste et puis lorsque je sens que j’ai trouvé l’idée ça déroule. La création peut prendre deux jours comme deux heures.

Je travaille beaucoup avec mon instinct, mon mood. Mon blog ne peut pas être rentable, car il y a un côté magique dans le fait d’attendre le bon moment. » confie la créatrice.

 

Ensemble


Anne-Charlotte c’est donc une boule d’énergie, de la créativité à revendre, un blog, un podcast, de la Direction Artistique et du paper art en freelance, mais aussi de jolies collaborations.

L’une d’entre elles est particulièrement importante, au point de la mettre dans sa description de compte Instagram : sa collaboration avec Lydie, dit Lyloutte, fondatrice de Lyloutte Studio.

// Slippers • 👟 ( #bylyloutte ) For @chatelles_slippers ♡

A post shared by Lyloutte Studio (@lyloutte.studio) on

« Nous sommes amies depuis longtemps. On était à Anger ensemble, je l’ai rencontré à mon retour du Canada. Puis, par la distance, elle sur Paris et moi aux Sables-d’Olonne, nous nous sommes moins vues. Récemment, nous nous sommes retrouvées. Nous avons deux profils qui se complètent parfaitement. Nous avons les mêmes appétences graphiques et le même cerveau créatif. C’était donc une évidence de travailler ensemble, toujours chacune en tant qu’indépendante, mais nous créons, en partenariat, des projets communs. » m’explique Anne-Charlotte.

En plus de développer ensemble le studio, Lyloutte est aussi impliquée dans le podcast « Nice To Hear You » puisqu’elle prend les photos des rencontres.

J’ai rencontré Anne-Charlotte, dit chachooum, fondatrice du podcast Nice To Hear You et du blog une Fille d’Erable
Lydie @lyloutte / épisode Theotherartofliving et Patine

 

Cette collaboration sur le long terme et sur des sujets transverses c’est aussi la possibilité pour Anne-Charlotte de trouver un nouvel équilibre.

 

Nous connaissons tous le proverbe africain « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » et bien son histoire nous prouve encore une fois la véracité de ce mantra.

« C’est tellement plus grisant de créer des choses les uns avec les autres. » conclut l’entrepreneure. « Pendant longtemps je voulais me prouver à moi-même que je pouvais faire les choses seules. Sauf qu’à un moment on n’en peut plus, car il faut être sur tous les fronts et avoir sans cesse de nouvelles idées sans pouvoir se nourrir d’un ping-pong avec quelqu’un.

Aujourd’hui j’aime énormément travailler avec Lydie et Amy, par exemple, car on a les côtés pro et perso qui marchent très bien. Cette association débloque beaucoup de choses. Lorsque l’on bute sur des idées on a des regards extérieurs qui sont essentiels pour redémarrer. ».

Si ce n’est pas toujours facile de se créer sa team parfaite, Anne-Charlotte a tout de même quelques conseils : « J’ai appris qu’il ne faut pas avoir peur d’aller à la rencontre des gens. Même s’il y a des jours ou ça sera plus difficile que d’autres.

Dans la vie tout est possible, même si ça peut être long et douloureux, avec la bonne énergie, les bonnes intentions et les bonnes rencontres ça marchera ! Il faut rester à l’écoute et être toujours très curieux. »

 

Puisque vous êtes en train de lire ces quelques lignes, je prends les paris que vous êtes prêts, vous aussi, à atteindre vos rêves ! A vous de jouer …

 

Interview makeitnow.fr
Tu as aimé cet article ? N’oublie pas de l’enregistrer sur Pinterest !

Related Stories

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Ma playlist 2 - makeitnow.fr
Ma playlist vidéo #2

Voici le second numéro de notre rendez-vous « ma playlist video ».

Fermer