Abonnez vous au blogzine

J’ai rencontré Emilie Daversin, fondatrice de Feminalink

J’ai rencontré Emilie Daversin, fondatrice de Feminalink

Ce n’est plus une surprise. Vous le savez maintenant, j’aime les personnalités aux mille couleurs.

Alors, quand elles sont des femmes fortes, inspirantes et particulièrement créatives je tombe immédiatement sous le charme. Je crois que nous avons tous besoin de rôle modèle pour avancer. Et tout comme Perrine Bonafos, fondatrice du magazine Les Confettis, Emilie Daversin en fait partie.

C’est d’ailleurs grâce aux Confettis qui j’ai rencontré pour la première fois Emilie Daversin, créatrice du réseau Feminalink.

Nous étions réunies autour d’une table Chez Simone, à l’occasion de la sortie du troisième numéro du mook de Perrine.  Les belles énergies circulaient et Emilie n’était pas avide de conseils.

Nous avons parlé de diktats, d’ambition, de liberté, de sororité, de vie de famille et d’entrepreneuriat.

Les Confettis
©Les Confettis

 

Emilie Daversin a mille casquettes et a vécu mille vies. Avec son énergie communicative l’entrepreneure a tout d’une slasheuse. Elle a donc été confrontée à la difficulté de faire entrer ses multiples expériences dans les cases d’un curriculum vitae et à la complexité de valoriser l’éventail de ses compétences. C’est donc tout naturellement qu’elle a réalisé qu’il manquait, jusqu’en 2017, un vrai réseau digital et fédérateur pour les femmes comme elle, entrepreneures et contemporaines.

Rencontré Emilie Daversin Feminalink
©Feminalink

Feminalink n’est pas la première aventure entrepreneuriale d’Emilie.

L’entrepreneure a d’abord fait ses armes dans le domaine artistique. Diplômée d’une école de commerce elle débute sa carrière dans événementiel à New York.

 « Je chantais avec des DJ en France et à l’étranger. C’était plutôt dans des soirées pour des marques, dans des endroits où l’on fait de événementiel. » nous raconte-t-elle. Malgré l’American Dream que représente ce travail d’image, après quelques années, Emilie a de nouvelles aspirations et rêve d’indépendance.

Elle confie « j’en avais un peu assez et je voulais des enfants ». Elle claque alors la porte du jour au lendemain. Un acte impulsif qu’elle ne reproduirait peut-être pas aujourd’hui, car elle est, plus que jamais, consciente de l’importance d’entretenir son réseau. D’ailleurs, elle précise « lorsque l’on part sans prévenir il faut toujours rendre des comptes par la suite ». La liberté a parfois un certain prix …

 

Libre, Emilie souhaite pour autant continuer à créer.

Elle accompagne alors son mari, Florent Daversin, sur quelques projets, avant de prendre la décision de créer leur propre société.

« Mon mari était consultant indépendant dans la relation client (CRM). Il avait envie de monter sa boite et moi j’ai toujours eu le gout d’entreprendre. » raconte Emilie. « J’avais la vision d’ensemble de ce que l’on pourrait faire avec nos compétences mutuelles et notre réseau. ».

VO2, voit le jour. « Tout a débuté dans notre cuisine et notre salon dans lequel on recevait des consultants pour des networkings » se souvient l’entrepreneure. Mais très vite les contours de la société se dessinent plus distinctement. VO2 deviendra un groupe spécialisé dans le conseil en nouvelles technologies pour les grandes boites qui font de la transformation digitale.

 

Le succès est au rendez-vous.

L’entreprise se porte bien, mais Emilie ressent le besoin de gagner en légitimité dans ce milieu très masculin. Elle intègre alors des réseaux d’entrepreneurs féminins. L’objectif est clair : « travailler mon leadership parce qu’en étant la femme du fondateur, bien que cofondatrice de la société, j’avais toujours l’étiquette de « femme du boss »».

A ce moment, Emilie qui cherche à construire son propre réseau utilisait très régulièrement LinkedIn.  Si elle est adepte du réseau social, elle trouve tout de même cela bizarre qu’il n’y ait pas d’équivalent feminin. Emilie se souvient s’être dit que cela serait génial en terme d’image.

Rencontre Emilie Daversin Feminalink

 

Il n’en fallait pas plus pour que l’entrepreneure saute le pas.

Emilie n’est pas du genre à attendre pour concrétiser sa vision. « J’ai eu l’idée du nom, j’ai réservé le site et j’ai pris un stagiaire dans la foulée ».

L’entrepreneur imagine alors une application, parce que pour elle un site n’était pas assez ambitieux. « Si c’est féminin et pas ambitieux ce ne sera pas possible. » se répète Emilie. « Je vise les trois à quatre millions de femmes qui sont sur Linkedin » ponctue-t-elle.

Rencontre Emilie Daversin Feminalink

 

Emilie a tout le plan en tête pour concrétiser le projet qu’elle imagine.

Tout semble bien tracé, mais la vie sait aussi offrir des surprises. « Je suis tombée enceinte de mon troisième enfant un mois après avoir lancé l’idée » confie Emilie. « On n’avait pas encore commencé le développement mais j’ai continué. J’ai fait tout le projet pendant ma grossesse et j’ai lancé Feminalink au moment de mon accouchement. » nous raconte amusée l’entrepreneure.

Evidemment, Emilie n’est pas vraiment au niveau de développement où elle s’imaginait être lors du lancement. Mais la version beta tient ses promesses. Feminalink est une véritable application de carrière. On peut créer un profil, mettre des offres d’emploi et consulter un fil d’actualité.

Rencontre Emilie Daversin Feminalink

Aujourd’hui, en 2018, Feminalink semble particulièrement dans l’air du temps.

La parole des femmes est plus libérée et on parle aisément de la notion de sororité ou d’empowerment feminin dans les médias. Mais en début d’année 2017, lorsque le réseau social professionnel voit le jour la dynamique n’est pas la même. Les enjeux d’une plateforme pour les femmes qui entreprennent n’est pas vraiment compris.

Emilie se voit de nouveau difficilement prise au sérieux lorsqu’elle élabore le projet en 2016 « Il y a un an c’était extrêmement compliqué de dire que je voulais faire un projet exclusivement pour les femmes. Parler des femmes et de l’ambition semblait antinomique » se souvient Emilie.

 

En un an, le marché c’est totalement renversé. Une belle dynamique qui donne envie à l’entrepreneure d’avancer et de se surpasser. Toutefois, elle tient à souligner que toutes les barrières ne sont pas encore levées. Avec son application, l’entrepreneure souhaite faire tomber tous les clivages.  L’objectif serait de faire bousculer les aprioris sur la capacité des femmes. Sans pour autant créer une nouvelle pression en imaginant que les femmes devraient être des superwomen, des girlboss, qui assurent sur tous les fronts, tout en restant féminines et sympathiques. « J’observe qu’il y a quelque chose a trouvé au-delà de la sororité, plus que de la bienveillance, il faut du respect. » souligne Emilie.

Une idée, de mettre en avant les expertises, que l’on retrouve dans le fait que Feminalink soit incubé dans sa société VO2 Group.

La plateforme bénéficie donc des 250 mètres carrés de l’entreprise, dédiés aux conférences, aux rencontres et aux workshops. Une belle opportunité pour créer des événements marquants où se mêlent business et influence.

 

C’est d’ailleurs lors de la journée IN-FLUENCE by Feminalink que j’ai eu la chance de rencontrer des talents, tels que Hollycamille qui n’a pas peur de bousculer les codes.

Rencontre Emilie Daversin Feminalink

 

Tout comme les femmes que l’on retrouve régulièrement devant la caméra pour #UnCafeAvec

J’ai rencontré Emilie Daversin, fondatrice de Feminalink - makeitnow.fr
Tu as aimé cet article ? N’oublie pas de l’enregistrer sur Pinterest !

Comme le dit si bien Emilie « Être sur Feminalink est une façon de dire nous sommes ambitieuses, nous travaillons notre réseau ».

 

Etes-vous prête à assumer votre leadership et votre motivation à changer le monde ?

Related Stories

13 Comments

  • En effet cette femme est très inspirante ! Ça motive ! 🙂

    • 3 mois ago

      C’est le petit coup de boost de fin de semaine 🙂

  • Nadia
    3 mois ago

    Tiens je vais le tester ça ! Curieuse de voir à quoi ça ressemble ! Belle initiative !

    • 3 mois ago

      N’hésite pas à revenir me donner ton avis Nadia 😉

  • 3 mois ago

    Un très beau portrait d’une femme active et entreprenante que j’aurais voulu être. J’ai juste 30 ans d’avance. Que l’aventure continue…

    • 3 mois ago

      Plutôt que 30 ans d’avance tu as 30 ans devant toi Corinne 🙂

  • Voilà un bel article pour présenter une femme qui semble moderne et très intelligente. Cela a dû être super intéressant de pouvoir parler avec elle

    • 2 mois ago

      Oui en effet elle est particulièrement inspirante !💛

  • 3 mois ago

    Super article ! J’adore Feminalink ! Je suis tellement pour l’entraide entre femmes. Je trouve vraiment qu’on a un pouvoir immense à travailler ensemble. D’une manière générale, travailler ensemble c’est mieux mais d’avoir su exploiter le pouvoir et l’entraide au féminin c’est une excellente idée. On s’épargne les discussions sur les inégalités H-F, on partage nos expériences sans retenu. Bravo à Emilie d’avoir eu cette idée ! Et Merci à toi pour cette rencontre toute en simplicité.

  • Une femme tellement inspirante, j’adore FeminaLink, il y a toujours des événements inventifs, dans l’ère du temps et où l’on peut rencontrer des role models ! Je pense qu’elle marquera notre génération par tout ce qu’elle apporte dans le monde digital des femmes !

    • 2 mois ago

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. D’autant que les événements permettent toujours de faire de belles rencontres 🙂

  • merci pour la découverte, je ne connaissais absolument pas, je vais tester voir ce que ça donne

    • 2 mois ago

      N’hésite pas à revenir me donner ton avis 🙂

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
Oprah Winfrey Citations
Oprah Winfrey nous rappelle que tout est possible !

Oprah Winfrey est l’une des personnalités les plus influentes des Etats-Unis.

Fermer