TONSOR & CIE : un lieu atypique dédié à l’homme

Cette semaine je vous embarque dans une rencontre au poil. Vous allez tout savoir sur l’activité de barbier, le « LifeStyle » au masculin et le chemin parcouru pour monter sa propre marque Made in France.

Voici l’histoire de TONSOR & CIE – qui signifie en latin celui qui taille et qui s’occupe de la tonte.


Depuis déjà quelques années lorsque l’on parle beauté et mode on ne s’adresse plus qu’aux femmes mais, également aux hommes. De superbes blogs et magazines leur sont d’ailleurs dédiés. Le style s’affirme sans genre. Après le buzz autour des « metrosexuels » il y a une dizaine d’année, c’est l’entretien de la barbe qui nous rappelle aujourd’hui que les hommes aiment tout autant prendre soin d’eux. Compte tenu de cette tendance, j’ai donc eu envie de rencontrer un entrepreneur qui a fait de ce mouvement son métier.

Le rendez-vous est pris avec David Ferrara le fondateur de TONSOR & CIE. Bien plus qu’un barber shop, il propose à la gente masculine tout un univers aux valeurs et à l’identité marquée.

 


Du virtuel au réel


Le parcours de David Ferrara est atypique. Créatif, il fait d’abord ses armes en tant que designer pour la publicité au sein d’agences parisiennes. Mais la crise des studios en France impacte notamment les demandes dans le secteur des effets spéciaux au cinéma, activité que privilégiait David Ferrara.


Nous sommes au début des années 90 et plusieurs startups dans le web créent des divisions marketing digital interactif. Cela tombe bien, David Ferrara a une grosse compétence dans la création d’infographies. Au fil du temps il devient alors directeur artistique et consultant, avant de créer sa propre agence, X-PRIME GROUPE, en 2002.

En 2014, l’entrepreneur, installé à Toulouse, décide de revendre son agence qui comptait déjà 80 salariés. David Ferrara décide de tourner la page et de prendre un congé sabbatique de six mois. Une bonne occasion pour trouver quelques pistes de reconversion.

Très vite, il ambitionne de créer une marque dédiée à l’homme. Lui qui a baigné dans la culture du digital il connait l’importance de s’ancrer aussi dans la « vraie vie ». C’est pourquoi l’idée d’ouvrir un lieu lui semble inévitable.

 


Bien plus qu’une boutique : un laboratoire


Mais pour David Ferrara créer une boutique n’est pas suffisant. Très vite il réfléchit au service qu’il pourrait proposer à l’intérieur de son lieu hybride. Pour l’entrepreneur qui est attaché au savoir-faire et à la « french touch », l’installation d’un barbier lui semble une évidence. L’identité se dessine alors petit à petit. Mais ce qui importe pour le fondateur est avant tout de créer un lieu de vie. Comment susciter l’intérêt, l’envie de rester après avoir fait tailler sa barbe ?


La réponse est simple : créer un concept store unique. Plus qu’un barber shop pousser la porte de TONSOR & CIE c’est aussi entrer dans une boutique et un social club. On y fait des rencontres, on y découvre des artistes, on prend soin de soi et on fait du shopping. Une approche multifacettes et transgenerationnel qui redéfinie les codes (et les clichés) autour de l’homme. Chez TONSOR & CIE tous les styles sont les bienvenus : Dandys, BCBG, Hipsters, NéoBobos, Bikers, Yumers, Normcores…

Pour donner un véritable sens à sa signature : « Du style et des bonnes manières » David Ferrara c’est donc appuyé sur ces trois piliers indissociables : le barbier, la boutique et le social club.

 


Le Barber shop


Au sous sol, l’espace esthétique ne se contente pas de rafraîchir des barbes il s’agit aussi de prendre soin de sa peau et même de se faire tatouer.
Cependant, le tatouage est surement le seul artifice du salon. David Ferrara souhaite avant tout sublimer la tradition. On retrouve donc un esprit vintage. Les grands classiques sont mis à l’honneur tant dans les coupes de cheveux, réalisées par des coiffeurs barbier à l’ancienne, que les soins apportés aux barbes. TONSOR & CIE c’est avant tout une signature.

Derrière leur tablier noir, les barbiers TONSOR & CIE pratiquent « The French Barber Touch » à l’ancienne et dans les règles de l’art. Dans une décoration soignée et cosy grâce au mobilier vintage en cuir, aux Chesterhield, aux fauteuils club et aux fauteuils de Barber haut de gamme leur métier est sublimé.

Pour faire vivre une expérience hors du temps aux clients un protocole précis a été élaboré pour chaque prestation, comprenant par exemple serviettes chaudes et poire à talc.

Un savoir-faire que l’entrepreneur n’hésite pas à partager en ouvrant son propre centre de formation professionnelle : la Tonsor-School. Un enseignement destiné aux professionnels de la coiffure qui souhaitent se perfectionner ou apprendre des techniques à l’ancienne pour le rasage, la coupe de la barbe ou la coupe de cheveux.

En plus de l’esthétique classique TONSOR & CIE propose des services de proximité tels que le cirage de chaussure, les retouches ou encore la personnalisation d’objets par exemple.

David Ferrara bien qu’attaché aux traditions ne souhaite pas faire de son lieu un concept passéiste.

Ainsi il n’hésite pas à mêler technologies, innovation, digital, réseaux sociaux et tradition. L’imagerie est tout particulièrement soignée. On a même le droit à son tirage photo Polaroïd dont le double est affiché sur le mur « Wall Of Fame » du salon, mais aussi sur Facebook.


L’entrepreneur est convaincu par tous les bienfaits du digital qui génère perpétuellement du nouveau contenu pour alimenter sa marque. Car TONSOR & CIE c’est aussi des produits uniques et une boutique en ligne.

 


Le concept store dédié à l’univers de l’homme


L’espace concept-store est un véritable espace prônant un style de vie inspirant. Dans le choix des produits la valeur qu’ils véhiculent est fondamentale. L’espace boutique est multimarques et propose un choix varié passant de la mode, à la décoration, aux cosmétiques, à la librairie et à la papeterie entre autres.

La qualité du produit et son authenticité sont les clés pour raconter une belle histoire.
David Ferrara privilégie ainsi les petites marques pour lesquels il peut notamment être proche des créateurs. En privilégiant le commerce de proximité, TONSOR & CIE instaure une véritable relation de confiance et fidélise son rapport aux marques. Sa femme rentre d’ailleurs en contact avec chacune d’entre elles pour s’assurer de l’ADN du produit proposé à la vente. Si le choix est cosmopolite, chaque objet rentre pourtant dans l’univers unique du concept-store.

Un choix méticuleux de produits et une authenticité qui se retrouvent dans le rapport qualité prix, premium, mais pas élitiste.

En plus de cette sélection pointue, David Ferrara a pour objectif que les produits TONSOR & CIE – textile, bijoux pour hommes et cosmétiques – puissent représenter 70% des produits proposés. Car l’entrepreneur ambitionne que le concept dépasse les frontières, de Toulouse à Paris avant de résonner dans le monde entier. Lorsque l’on évoque d’éventuelles franchises TONSOR & CIE, David Ferrara reste prudent. Il souligne qu’il faut laisser le temps au temps, mais révèle qu’idéalement il aimerait voir sur le marché une dizaine de franchisés premium dans les grandes villes européennes. En attendant cette évolution certaine, le site e-commerce dessine déjà la colonne vertébrale d’un rayonnement international.

 


« Gentlemen Social Club »


On ne fait pas que faire des emplettes chez TONSOR & CIE, le lieu a aussi une dimension sociale et culturelle. Pour faire vivre une expérience hors du temps conjuguant art, modernité et traditions David Ferrara c’est inspiré des clubs de gentlemen emblématiques.
On y retrouve des références du BourBon House à Londres ou à Hong-Kong.

En plus de l’atmosphère feutrée qui laisse place à la détente et aux confidences, le club propose des performances artistiques en live. Au programme des concerts, des dégustations, des rencontres avec des artistes, des jeux mis à la disposition et même une borne d’arcade vintage.

Vous aimez cet article ? Epinglez-le dans Pinterest pour l’enregistrer et le lire plus tard ! MAKE IT NOW 😉

Derrière le social club il n’y a aucune logique économique. En créant un lieu d’accueil David Ferrara permet de partager sa vision de la marque mais aussi ses convictions. Ainsi, c’est son salon qui a initié « Movember » à Toulouse. Il faut dire que le co-fondateur du concept n’est autre que le représentant officiel du Movember en France. Hervé Boibessot, son bras droit, est en effet créateur et dirigeant de l’ancien salon Ocofador, il a été sélectionné parmi les 10 meilleurs barbiers français par le magazine GQ et a même été le barbier officiel du Tour de France 2015.


Ensemble le duo valorise ainsi tout autant un style de vie qu’une qualité de savoir-faire dans chacun de ses espaces.

A noter : il n’y a pas d’écriteau « interdit aux femmes » sur la porte de TONSOR & CIE. Mesdames, vous pourrez donc trouver votre bonheur pour un cadeau, mais aussi pour passer un bon moment dans une ambiance cosy et vintage.

Related Stories

21 Comments

  • 3 semaines ago

    Hello,

    Super article et belle découverte. C’est un milieu que je ne connais pas du tout. C’est top.

    XoXo

    • 3 semaines ago

      Merci Celine pour ton petit mot. Cet univers est vraiment top en effet.

  • C’est top comme endroit et surtout pour les tatouages XD

    • 3 semaines ago

      C’est vrai que si on n’a pas de barbe on peut toujours se faire tatouer 😉

  • 3 semaines ago

    Je trouve ça super bien qu’un tel endroit existe pour nos hommes ! C’est génial !

    • 3 semaines ago

      Je suis bien d’accord. N’hésite pas à venir me donner ton avais si ton homme teste ces services 🙂

  • 3 semaines ago

    Bonjour merci de m avoir fait.découvrir ce bel univers j’adore !! Mon cheri adorerait un tel endroit j’ai beaucoup aimé te lire 🙂

  • 3 semaines ago

    Merci pour la jolie découverte😃

  • Bonjour, merci pour la découverte 🙂

  • 3 semaines ago

    merci je crois que j’ai trouvé son cadeau pour Noel

    • 3 semaines ago

      Génial je crois que tu vas faire un heureux 🙂

  • 3 semaines ago

    Ce magasin est trop beau j’aimerai bien être un homme ahah

    • 3 semaines ago

      Même en tant que femme tu pourrais y trouver ton bonheur… ou faire de supers cadeaux aux hommes qui t’entourent 😉

  • 3 semaines ago

    L’amoureux est un adepte des barber shops ! Sympa ton post 🙂

    • 3 semaines ago

      Il faut que tu lui montres ça alors 😉

  • 3 semaines ago

    Ils ont compris qu’il y avait un filon à exploiter !!

  • 3 semaines ago

    Quel endroit canon, j’aimerais être un homme rien que pour y faire un tour !! à défault d’y amener le miens!!! 🙂

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
la Bible de Elijah Daniel - makeitnow.fr
Rihanna comme Dieu et Donald Trump en Satan : Elijah Daniel réinterprète la Bible

Comme je vous l’ai déjà confié, je suis persuadée que les réseaux sociaux et les créateurs de contenus peuvent avoir...

Fermer