Abonnez vous au blogzine

J’ai rencontré Dorothée Monestier co-fondatrice de My Little Day

J’ai rencontré Dorothée Monestier co-fondatrice de My Little Day

Si vous aimez faire la fête et éblouir vos invités, nul doute que la décoration ça vous connait. Un thème pensé depuis de nombreux mois, les assiettes assorties aux verres, des confettis plus stylés que ceux retrouvés sur les trottoirs après Mardi gras. Rien ne vous échappe. Du coup vous allez forcement craquer sur la startup « My Little Day ».

La simple énonciation du nom de l’entreprise vous décroche un sourire. Bienvenue dans l’univers coloré et poétique du spécialiste des décorations de fêtes pour enfants mais aussi pour les grands.

 

 

Voilà déjà quelques temps que je souhaitais en savoir plus sur l’histoire de cette société qui permet de sublimer les moments qui comptent. Le rendez-vous est pris à la nouvelle adresse du siège de My Little Day. Je pousse la porte de beaux locaux baignés de lumière, en plein Paris. Dans cet appartement haussmannien de 200 mètres carrés, je découvre des bureaux, une chaleureuse salle de réunion et de réception, mais aussi un stock impressionnant de tous les produits à portée de main du studio. Car c’est directement dans les locaux que sont shootées la plupart des photos acidulées de My Little Day.

L’accueil est aussi chaleureux que le présage leur identité visuelle. C’est parti pour une interview sans langue de bois et en éclats de rire de Dorothée Monestier – qui a fondé l’entreprise avec Gabriella Toscan du Plantier – mais aussi plume de My Little Day et dénicheuse de nouveautés…


Pas de fête sans amitiés


My Little Day c’est avant tout une histoire d’amitié. Gabriella et Dorothée sont amies depuis près de vingt ans.

Leur histoire débute lors de leurs études en histoire de l’art. A cette période rien ne prédestinait les jeunes filles à devenir chefs d’entreprise.

Comme pour toute personne se lançant dans les filières artistiques, leur entourage à tendance à s’inquiéter de leurs perspectives d’avenir.

« Gabriella s’inquiétait tout particulièrement pour moi » se souvient Dorothée « D’autant qu’en guise de petit boulot d’étudiante j’étais hôtesse. Tandis qu’elle faisait des goûters d’anniversaires pour une jolie boite parisienne. ». C’est pour que son amie s’épanouisse à son tour que Gabriella propose à Dorothée de la rejoindre.
Dorothée accepte avec joie « On avait 18-19 ans lorsque l’on a débuté. Nous avons animé des goûters d’anniversaires trois fois par semaine jusqu’à la fin de nos études ». Elles se transforment alors en conteuses de rêves les mercredis, les samedis et les dimanches, mais aussi pendant les vacances scolaires et durant les arbres de Noël. « C’était super » s’enthousiasme Dorothée.

« Mais lorsque l’on a commencé à travailler, on a arrêté cette activité qui était pour nous avant tout un boulot d’étudiants ».

Après cette expérience, diplôme en poche, Gabriella travaille pour des architectes, durant six ans chez India Mahdavi qui est une décoratrice d’intérieur très pointue. Dorothée, pigiste, travaille dans une agence de presse spécialisée dans l’art contemporain.

Mais en 2009 les cartes du jeu sont redistribuées.

My little day interview - makeitnow.fr
©Mohamed Khalil

Qui s’occupe du goûter ?


Dorothée me raconte encore, des paillettes plein les yeux, le jour où tout a commencé. « A l’issue du goûter d’anniversaire de mon fils, Gabriella m’a dit que je devrais faire des gâteaux d’anniversaire et les vendre. Immédiatement je lui ai répondu qu’il n’en est pas question. ». La conversation aurait pu s’arrêter là. Mais une étincelle semble s’être allumée. « En discutant, je lui explique, qu’en revanche, pour acheter des assiettes en carton bleues par exemple, pour aller avec mon thème, c’était compliqué ».

Les gâteaux très peu pour Dorothée, mais la déco oui.

« Moi, j’avais un peu de temps pour aller chercher mes accessoires chez Bonton, au Bon Marché, chez Chocolat Show … par exemple, mais en faisant un tour sur internet il n’y avait rien, aucune offre. » se souvient Dorothée.

Cette discussion a eu lieu mi-septembre 2009 et dès mi-octobre l’activité était lancée. « Tout est allé très vite. Nous avons travaillé sur le projet puis nous avons déposé les premiers statuts en janvier 2010, enchaînant sur notre premier shooting. » me raconte l’entrepreneure.

Une fulgurance qui pourrait donner le tournis, mais qui n’est pas sans mérite.

 


Faire la fête tout un concept


Les deux mamans décident alors de créer My Little Day pour que le petit jour d’anniversaire de chaque enfant devienne le plus beau jour de l’année. En plus de faire une sélection de produits, les amies se rendent vite compte qu’elles devront surtout proposer aux parents débordés, une arme secrète pour donner vie à l’événement.

« Initialement, on n’avait pas la vision d’en faire un business, mais on voulait rendre service. Toutes les semaines, des copines nous demandaient « qu’est-ce que je peux faire pour l’anniversaire de mon fils ? Comment je peux les occuper ? ». Ce n’était pas un problème de leur apporter des solutions, mais c’était très récurrent. ».

Leurs amies leur avaient déjà suggéré d’écrire un petit livret pour aider les parents selon les âges des enfants.

C’est en associant ces différents besoins que tout a réellement commencé. « On voulait rendre service à ces femmes qui bossent qui n’ont pas le temps, mais qui le jour de l’anniversaire de leur enfant veulent être là et s’en occuper. Sans compter qu’un animateur coûte une fortune. C’est un budget fou. Nous, on s’adressait principalement à nos copines, donc qui habitaient à Paris avec peu d’espace, mais qui avaient aussi envie de faire briller les yeux de leurs enfants. » souligne Dorothée.
Elles commencent donc par se mettre à rédiger des livrets de jeux, âge par âge. Chacun est écrit à la première personne pour que les parents puissent se laisser guider pendant tout l’anniversaire. Et comme il n’y a pas de super anniversaire sans belle déco, le duo se met à créer de véritables kits de survie comprenant conseils et produits thématiques.

 


Un anniversaire pas comme les autres


Dans chaque « Super boite », on retrouvait des produits qu’il était aussi possible de commander individuellement. C’était un coffret clé en main conçu pour 8, 16 ou 24 enfants.

Comme pour le livret d’activités, l’objectif était de simplifier le travail pour les parents. Une fois le kit reçu, il était très facile de tout installer avec son enfant. « Les premières boites étaient toutes faites à la main. On se prenait vraiment la tête. Chaque produit de la boite venait d’un fournisseur différent alors qu’il y en avait quinze. On passait des heures à préparer le bon nombre de ballons, couper le bolduc pour les attacher. Mais ça donnait un effet fou. Evidemment, aujourd’hui avec des propositions différentes, l’objectif est de maintenir ce même rendu final, mais les produits changent plus régulièrement. » souligne Dorothée.
L’engouement autour de My Little Day est aussi venu de cette idée.

Il faut dire que les mamans entrepreneuses aiment faire la différence.

« Hello Kitty et Spiderman, ce ne sont pas vraiment notre truc. » souligne Dorothée.

C’est pourquoi My Little day est la première boutique en ligne dédiée aux anniversaires, excluant les produits sous licence. « On voulait prouver que les enfants sont très contents lorsque l’on fait nous même un gâteaux rose en y ajoutant au sommet simplement une figurine par exemple. L’important est de passer du temps avec son enfant. Notre philosophie ? simplicité, beau, et ensemble. » confie Dorothée.

Une démarche qui fait mouche.

 


Le carton (d’invitation)


Alors qu’à l’époque il n’y avait en ligne qu’une simple page d’accueil pour récupérer les adresses mails de potentiels clients sur mylittleday.fr, trois mois après la création de l’entreprise, les premières parutions dans de prestigieux magazines, tels que Milk, apparurent. « Le site web n’était pas près du tout, mais on avait une page Facebook et un blog sur lequel on publiait tous les jours des contenus liés à la fête. Ça a immédiatement pris » souligne Dorothée.


« Ce n’était pas suffisant pour faire vivre une boite. Même si My Little Day a eu énormément de presse l’été de la sortie. ».

Le dernier coup de pouce vient du petit écran. En avril 2010 My Little Day passe dans l’émission du déjeuner de Daphné Bürkie et Ariel Wizman sur Canal +.
Dorothée se souvient de la répercussion folle de ce passage « Avant que le e-shop soit mis en ligne, 48h après la diffusion – malgré les nuits blanches, on a eu des milliers de personnes qui se sont inscrites. Lorsque nous avons mis en ligne le site nous avons immédiatement eu des premiers clients. C’était dingue. ». Toutefois, l’entrepreneure ne cache pas la réalité.

 


L’entrepreneuriat une fête acidulée


My little day interview - makeitnow.fr

Le constat de Dorothée permet de se rendre compte de l’investissement demandé pour créer son business.

La reconnaissance est fondamentale et permet de rester motivé, mais elle n’est pas toujours associée à un confort financier comme on pourrait parfois le penser.

« Tous les numéros enfants ont parlé de nous. On était partout c’était génial. On proposait une image neuve un peu inspirée de Milk, mais aussi un peu irrévérente. Ce n’était pas clean, malgré que l’imagerie soit très belle et très léchée. » se souvient Dorothée. Pourtant, elle souligne aussi : « En un an, on a fait un chiffre d’affaire ridiculement bas. Nous avons pu nous payer qu’au bout de trois ans. La première personne qui a été payée c’était notre graphiste, Marinette, qui est encore aujourd’hui les doigts de fée de My Little Day. On a eu un premier bureau au bout de deux ans. Les deux premières années, nous faisions tout chez moi. Ça a été une véritable aventure. ».

Car il faut se rendre compte, qu’il y a sept ans, c’était le début des sites internet et des e-shops.

Souvent, le public n’imaginait pas le travail derrière la vitrine. « Peu de personnes se rendaient compte qu’internet c’est la jungle. Ça a été très formateur de travailler dans ce domaine, on a appris plein de choses, tout sur le tas. » confie Dorothée.

 


Made in My Little Day


« Il y a cinq ans, deux ans après le lancement, nous avons lancé notre propre gamme de produits. On voulait le faire dès le début, mais c’était inenvisageable. Beaucoup trop lourd. Nous n’avions aucun contact. Les usines étaient souvent loin. » se remémore Dorothée.
Lorsque le duo s’est senti prêt, les nouvelles chefs d’entreprise ont contacté le salon « Maison et Objet » pour demander un stand pour janvier. « On était au mois de mai. On n’avait pas la moindre collection, pas le moindre fabriquant mais ça nous laissait un peu de temps. Ils nous ont répondu qu’ils allaient nous mettre sur une liste d’attente. » se souvient Dorothée.

A ce moment, My Little Day a déjà une petite notoriété grâce à son joli site et la presse qui ne tarit pas d’éloges.

Mais très vite tout s’accélère. L’œil rieur, Dorothée me raconte les rebondissements, me laissant admirative. « Le 4 juillet, le salon « Maison et Objets » nous appellent pour nous dire « on a une place pour vous, mais ça sera pour le 6 septembre ». Là c’était la panique. C’était un vendredi et il fallait donner la réponse le lundi. On n’en a pas dormi du weekend, mais on a dit oui alors que l’on partait en vacances trois semaines plus tard. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais on a réussi à sortir quatre collections uniques de prototypes pour le salon. ».

Le travail des Wonder Women paie.

Au salon, l’accueil est phénoménal. Sur leur stand, le duo propose des collections géométriques avec des losanges, des triangles et des étoiles. Un classique me dirait vous ? Sauf qu’à ce moment-là il n’y avait rien qui ressemblait à cela.

« Du coup nous étions seules sur l’autoroute » souligne Dorothée.

Bien qu’il ait fallu concrétiser l’engouement – « On était avec nos prototypes à « Maison et Objets » mais après il a fallu livrer. Ça a été un peu long au démarrage. » – ces collections ont véritablement aidé la marque à se développer.

Aujourd’hui sur 4500 produits sur le site, 500 sont des créations originales signées My Little Day.

Mais la collection la plus sollicitée par la clientèle est celle des petits animaux, made in My Little Day.

 


La fête continue


Il y a trois ans c’est une nouvelle étape. L’équipe s’est agrandie et My Little Day a changé de bureaux. Aujourd’hui l’équipe compte 10 salariés permanents, mais avec les freelances, les consultants et les stagiaires ils peuvent être jusqu’à 18. Une équipe s’occupe du B to B (ventes entre professionnels) et une autre du B to C (ventes auprès des particuliers).

La preuve que My Little Day occupe tous les terrains.

Une équipe qui grandit c’est aussi l’occasion de développer l’activité sur tous les points. D’ailleurs Dorothée est heureuse d’annoncer le retour du blog. « On a remis en ligne le blog qu’à un moment on n’arrivait plus à gérer. Aujourd’hui, on essaie de maintenir le rythme d’un gros article par semaine accompagné d’articles connexes. Mais cela prend beaucoup de temps. J’y ai mis tellement d’énergie dès le début qu’il n’était pas question de le laisser tomber. Maintenant on souhaiterait le gérer comme un projet à part entière. Le blog permet de rendre compte de notre univers, mais surtout il a pour vocation de rendre service. ».

On retrouve en effet sur le blog de supers astuces pour faire la fête autrement.

Les articles compte à rebours sont des pépites. Toutes les étapes sont détaillées trois semaines avant le jour J, jusqu’au moment où les enfants partent, de la préparation aux invitations, à la déco, et aux jeux âge par âge.
« Le blog c’est ma recréation. » souligne Dorothée

« c’est génial même si ça prend un temps fou.»

My little day interview - makeitnow.fr

Le blog est aussi une belle façon de rappeler l’origine de cette belle aventure : l’animation.
« Si on n’avait pas été animatrices on n’aurait jamais fait cette entreprise. » souligne Dorothée. « Au départ, notre truc c’était les goûters d’anniversaire d’enfants. Aujourd’hui on travaille pour tous types de fêtes. On a beaucoup d’adultes qui achètent chez nous. Bien que l’anniversaire d’enfants reste notre expertise, ça évolue très doucement avec les mariages, les enterrements de vie de jeune fille, les baby showers … »
Une diversité qui n’empêche pas Dorothée, Gabriella et leur équipe d’être toujours particulièrement stimulées par l’univers des petits où les thèmes sont riches et changent constamment.
D’ailleurs dans leur livre « my little day un super anniversaire », édité il y a cinq ans par les guides du chêne, aucune licorne en vue.

De quoi démontrer que les tendances changent rapidement dans ce domaine.

Cela tombe bien, My Little Day a aussi pour vocation d’aider les parents à rester dans le coup. « Il faut lancer au bon moment les tendances, les lancer trop tôt ne marche pas alors même que dans notre secteur on les voit arriver », souligne Dorothée. « Par exemple, la licorne a mis trois ans à arriver sur le marché. Heureusement certains thèmes restent toujours d’actualité : les super-héros, les cow-boys, les indiens, les princesses, les pirates … Nous avons aussi beaucoup travaillé sur les dessins animés historiques qui restent des intemporels. »

En conclusion, Si comme moi vous aimez inviter vos proches – ou même des inconnus – et faire la fête, nul doute que vous allez trouver votre bonheur sur My Litte Day.

Car tous les événements méritent d’être célébrés en grande pompe et … à thème n’est-ce pas ?

My little day interview - makeitnow.fr

Vous aimez cet article ? Épinglez-le dans Pinterest pour l’enregistrer et le lire plus tard ! MAKE IT NOW 😉

Related Stories

30 Comments

  • Je ne connaissais absolument pas du tout cette personne c’est une découverte pour moi

    • 2 mois ago

      Je suis ravie de t’avoir fait découvrir leur univers 🙂

  • 2 mois ago

    Je connaissais pas, bonne découverte !

  • 2 mois ago

    L’art de faire la fête, il fallait y penser !
    J’adhère totalement au concept ! Je connaissais vaguement la marque, mais à la lecture de ton article, je suis totalement conquise !
    Leur univers coloré est juste beaucoup trop chouette, ça donne envie de retourner en enfance tout ça ! 🙂

    • 2 mois ago

      Je suis bien d’accord, mais pas forcement besoin de retourner en enfance pour faire la fête 😉 Nous sommes tous de grands enfants non ?

  • 2 mois ago

    Top comme interview ! un peu long mais hyper inspirant !

    Kisses
    Hannah

    • 2 mois ago

      Merci Hannah. Il faut dire qu’il y avait des choses à dires … 😉

  • 2 mois ago

    Sympa l’idée d’interview 🙂

  • 2 mois ago

    Je ne connaissais pas, c’est chouette! Merci pour cette article inspirant 🙂

  • 2 mois ago

    J’adore leur eshop et ne connaissais pas l’envers du décor. Merci pour cette belle interview…

    • 2 mois ago

      Il y a toujours de belles histoires derrière les marques que l’on aime 🙂

  • 2 mois ago

    J’adore découvrir comment, à partir d’une discussion, d’un évènement, des projets ont vu le jour 🙂 C’est vraiment inspirant! C’est une très bonne idée, en tant que maman, j’ai exactement ce genre de questionnements : comment occuper ces enfants pendant 3 heures? Que proposer? Et la déco? J’irais faire un tour sur leur site, merci pour la découverte!

    • 2 mois ago

      Je suis ravie de t’avoir fait découvrir un concept qui répond parfaitement à tes besoins. C’est génial d’allier l’utile à l’agréable 🙂

  • Article très sympa ! J’adore les articles de My Little Day, c’était un plaisir de lire l’histoire de cette boutique !

  • 2 mois ago

    Ce binôme est une telle source d’inspiration! Pour moi qui suit en démarche de création d’entreprise et de e-shop ce type d’interview a le dont de me booster! Je trouve que ça permet aussi de rappeler quel investissement ça représente. Leur parcours est vraiment incroyable

    • 2 mois ago

      Je te souhaite le meilleur pour tes projets et te souhaite le même succès 🙂

  • Une histoire inspirante et mon dieu que c’est joli tout ça ! Moi qui adore les soirées à thème, ça me donne plein d’idée 🙂

    • 2 mois ago

      Je crois que tu ne vas pas être déçue ! Je peux être invitée à tes soirées ? 😉

  • 2 mois ago

    Je connaissais de nom cette entreprise. J’aime beaucoup l’univers et la philosophie des fondatrices. Super interview comme à ton habitude!

  • 2 mois ago

    Leurs parcours est impressionnant ! Merci pour cette belle interview que tu as du adoré faire ☺️

    • 2 mois ago

      Merci Lily. Rien de mieux pour retrouver le sourire que de rentrer dans les coulisses 😉

  • 2 mois ago

    Cet article est vraiment super ! Visuellement il est très beau, et je ne connaissais pas du tout les visuels de My Little Day. Une très belle rencontre, autant que toi j’imagine. 🙂
    Ça me donne plein d’idées…!

    • 2 mois ago

      Je te confirme c’était super de les rencontrer ! 🙂 Impatiente de voir ce que cet article t’a inspiré comme belles idées …

  • J’adore ce site et leurs produits ! C’est chouette de découvrir sa fondatrice 😉

  • Top comme interview ! Je connaissais pas, bonne découverte !

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
Journées Européennes du Patrimoine 2017
10 visites insolites à faire pendant les journées du patrimoine 2017

Le weekend prochain a lieu la 34ème édition des Journées du Patrimoine en France, mais aussi dans toute l’Europe.

Fermer