Les bonnes ondes du podcast

Aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous mon dernier gros coup de cœur. J’ai nommé : Les podcasts.

Jusqu’alors je n’écoutais que, de temps en temps, des podcasts radiophoniques. Un format très pratique lorsque l’on n’est pas disponible lors de la diffusion d’une émission. Le podcast devient alors le replay des bandes FM.

Si les chroniques de Guillaume Maurice, mais aussi de Nicole Ferroni sont des grands classiques pour moi, ainsi que les podcasts de slate, depuis quelques mois je suis tombée sous le charme des productions indépendantes.

eric-nopanen-208576

 

Aujourd’hui, véritable tendance, le podcast renait de ses cendres.

22 millions de podcasts sont téléchargés en France chaque année, d’après le rapport Les Chiffres Clés de l’Audiovisuel publié en 2015 par le CSA. Pourtant en 2012, tout le monde annonçait la fin de ce format audio. Les discours étaient unanimes : « Maintenant les gens souhaitent de l’image, place à la vidéo ! ». Dans cette même période, on annonçait d’ailleurs que le blogging n’avait plus d’avenir…

Alors comment ce format est-il devenu incontournable en 2017 ?

 

Tout d’abord revenons à l’origine.

C’est en 2004 que le mot « podcast » a vu le jour. Le journaliste au Guardian, Ben Hammersley, évoque dans un de ses articles les nouveaux contenus digitaux. Parmi eux, il y a les créations audio qui se diffusent maintenant sur le web. En associant le matériel d’écoute : l’iPod d’Apple et la notion de diffusion – « broadcasting » en anglais – le néologisme est né.

 

Le podcast est alors une grande radio à la carte, sur laquelle tous les sujets sont abordés.

Contrairement à l’écrit, qui demande plus d’effort pour capter l’attention du visiteur plus de cinq minutes – merci à toi qui continue encore de me lire – le format audio permet de proposer des formats longs. On débat, on développe des idées, on se questionne sur notre société.

kelly-sikkema-216022

Le podcast, n’étant pas retransmis en direct, permet aussi de ne plus courir après l’actualité. Dans une tendance de « slow life » grandissante dans notre société, cette distance est bienvenue. Elle permet de prendre le temps d’analyser et d’expliquer, deux notions particulièrement appréciées par les auditeurs.

Contrairement à un article ou une vidéo, la force du podcast est qu’il peut se consommer tout en faisant autre chose. Il vous suffit de mettre vos écouteurs ou de monter le son des hauts parleurs. C’est aussi devenu l’un de nos meilleurs alliés dans les transports en commun. Moins encombrant qu’un livre – bien que l’on puisse aisément cumuler les deux – le podcast est le format idéal et en plus gratuit.

Cependant un media facile d’accès ne veut pas dire facile à réaliser, comme on pourrait souvent le croire. En plus de devoir acquérir un matériel technique adéquat pour un confort auditif, la ligne éditoriale est primordiale.

Comme tous médias, pour faire sa place le podcast doit inventer une nouvelle écriture.

 

Pour moi ce sont les formats interviews qui tirent leur épingle du jeu. Comme sur une radio libre, les confessions sont souvent plus intimes que devant une caméra, où l’invité doit sans cesse contrôler sa gestuelle, et les interactions semblent bien plus naturelles.

 

 


Pour preuve, voici mes 7 podcasts favoris


 

Les modeux


PARDON MY FRENCH WITH GARANCE DORE

La papesse des blogueuse mode, Garance Doré, nous propose un podcast glamour à la française. Grâce à elle on connaît toutes les tendances et on entre même dans l’intimité des stars, telles que Isabel Marant et Elle MacPherson, par exemple.

CHIFFON

Si vous n’êtes pas anglophone, Chiffon le podcast de Valérie Tribes, journaliste, propose également des interviews inspirantes d’entrepreneurs ou de créateurs du secteur.

Les féministes


LA POUDRE par Nouvelles Ecoutes

La Poudre allume la mèche sur divers sujets de société mais principalement sur le féminisme. Un jeudi sur deux, Lauren Bastide recueille la parole de femmes militantes qu’elle reçoit dans une chambre d’hôtel.

BADASS

Badass, c’est Pia Jacqmart et sa bande de filles qui proposent un podcast décomplexé geek, féminin et féministe. Dans chacun des épisodes elles mettent à l’honneur les femmes, ou plutôt les héroïnes totalement badass, qui font la pop culture.

Les entrepreneuriaux


 

LE CAFE DES CREATRICES

C’est le podcast bimensuel sur l’actualité entrepreneuriale. La spécialité d’Estelle : permettre aux entrepreneuses de positiver et aller de l’avant.

café des créatrices

GENERATION XX

Siham nous permet de l’accompagner dans des conversations avec des femmes entrepreneures de tous milieux et de tous âges. Au cours de ces interviews on découvre des parcours inspirants qui nous prouve que tout est possible.

Le lifestyle


ELSANALYSE

La célèbre blogueuse mode Elsa Muse, spécialiste des DIY, nous propose des discussions avec des invités sur des thématiques qui lui tiennent à cœur. De la beauté à l’entreprenariat on parle de tout. Bienveillance et conseils sont les mots d’ordre. C’est un peu le podcast « Grande sœur ».

Si les podcasts représentent, encore aujourd’hui, principalement des retransmissions de médias radiophoniques et des programmes innovants indépendants, nul doute que les marques exploiteront très prochainement ce support pour faire entendre leur voix.

 

D’ailleurs le podcast de Garance Doré est produit par une grande enseigne en ligne de prêt-à-porter.

La Directrice des contenus podcasts pour le site féminin australien Mamamia, Monique Bowley explique « la croissance des podcasts provient de deux raisons majeures. Premièrement, pour les femmes actives, il y a une limite physique en termes de nombre d’heures passées devant l’écran. Pour rester connectées, les femmes écoutent des podcasts. Ensuite, le podcast représente une chance unique d’avoir des femmes vraiment à l’écoute, avec un niveau d’intimité que d’autres stratégies marketing n’offrent pas ».

 

Et vous que pensez-vous des podcasts ?

 

13 thoughts on “Les bonnes ondes du podcast

  1. Je n’ai jamais testé le podcast mais justement, ça donne encore plus envie de savoir ce qu’il est possible de faire avec ce format – comment se démarquer des vidéos, qui mettent l’accent sur l’image, et des blogs, dont le contenu principal reste axé sur le texte. Parce qu’on peut faire de tout, mine de rien : des interviews et des radio libres, mais aussi de la fiction (comme le projet Clyde Vanilla d’Antoine Daniel par exemple) et des hybrides. Donc oui, c’est vraiment intéressant.
    En tout cas très bon article, et merci pour les découvertes !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Rachel pour ton commentaire. En effet je pense que nous sommes bien loin d’avoir exploité toutes les possibilités avec ce format. La fiction est une très belle piste 😉
      Si de nouvelles choses m’interpellent je vous ferais peut être une seconde sélection sur d’autres thématiques 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou,
    Oh mais c’est super comme article ! Je ne connaissais pas du tout ni le podcast en général, je ne me suis pas penchée dessus mais faut que je le fasse car ça m’intéresse bien du coup 🙂
    Des bisous à toi !

    Aimé par 1 personne

  3. Hello Lauriane ! Super idée d’article, c’est vrai que le podcast est hyper agréable, c’est déjà plus reposant que la télé, et il y a vraiment des pépites. Je vais regarder plus précisément tout ce que tu nous as donné comme exemples !

    À très vite,
    Estelle

    Aimé par 1 personne

  4. j’approuve totalement ton article.
    je n’écoutais que peu la radio avant, et depuis maintenant deux ans, je ne saurai plus me passer des podcasts que j’écoute principalement dans les transports.
    ici aussi en tête de liste les chroniques de guillaume meurice et nicole feroni
    mais aussi si tu écoutes j’annule tout dans son ensemble, sophia aram, et les grosses têtes ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s