J’ai rencontré Zully et Ana Sibille, fondatrices de Nuts Architects et la Maison Sibille

J’ai rencontré Zully et Ana Sibille, fondatrices de Nuts Architects et la Maison Sibille

Cette semaine je vous propose de me suivre dans une belle rencontre en duo !

Si, souvent on dit que travailler en famille n’est pas chose facile, les architectes de Nuts architects sont parfaites pour nous faire mentir. Une fois de plus, me voilà Chez Simone. Cette fois-ci ce n’est pas pour un cours de sport, ou m’attabler à la table familiale pour un brunch, mais pour parler déco. Dans le petit salon je m’installe, face aux deux sœurs qui ont aménagé le lieu.

 

fullsizerender

Ces architectes et designers d’intérieur, vous les avez déjà croisées par ici. En effet, après avoir aménagé l’appartement d’Aurélia Del Sol (je suis Bonne) – qui était destiné à accueillir ses brunchs et ses cours de yoga – elles se sont lancées, quatre mois plus tard, dans l’aménagement complet de Chez Simone.

Un projet qu’elles ont immédiatement accepté, puisque Zully et Ana SIBILLE sont spécialisées dans l’aménagement de biens commerciaux.

 

 


UNE HISTOIRE DE FAMILLE


Très complices, je me rends vite compte que chacune des sœurs a son rôle dans l’agence, et ses propres rêves. Mais la force de leur duo est que leur diversité converge vers le même projet : partager, sélectionner et créer.

photo-du-71192798-06-a-19-46-pola

Zully, c’est la grande sœur créative au parcours exemplaire des Beaux-Arts de Paris, à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Malaquais. Elle officie en qualité d’architecte HMNOP (oui elle peut casser des murs porteurs !) et designer d’intérieur. Au fil des années, elle s’est reconvertie à la cuisine healthy. D’ailleurs, Chez Simone, elle n’hésite pas à concocter des petits plats… car pour elle, ce n’est pas une mode, mais un art de vivre.

ana-photo-pola01

Ana, c’est une boule d’énergie, diplômée de la Nouvelle École du célèbre architecte Borel ainsi que de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine. Passionnée de voyages, elle adore les challenges. Véritable entrepreneuse dans l’âme, c’est le chef d’orchestre de Nuts architects.

 

 


DES PROJETS PLEIN LA TÈTE


Leur histoire débute par un premier lobby d’hôtels qui leur confie l’intégralité de sa décoration.

Immédiatement, elles ressentent une vraie affinité avec l’immobilier commercial qui leur procure un réel sentiment de liberté. A contrario d’un espace personnel, l’hôtelier souhaite avant tout que l’espace plaise à un maximum de personnes. Pourtant il n’est pas question de faire une décoration édulcorée. Chaque pièce doit être singulière pour faire la différence sur le marché. « On nous demande surtout de travailler sur l’atmosphère, et de mettre notre pâte », expliquent les architectes.

Suite à ce projet, Zully et Ana ont pour mission de remettre en état des appartements pour une entreprise de location de biens de luxe, sur Paris.

Un nouveau défi qui les oblige à multiplier leur activité, puisque au-delà de la décoration, leur mission est de rendre l’appartement fonctionnel « sans oublier les petites cuillères dans la cuisine et l’aspirateur dans le placard ». Une mission aux différentes contraintes, dont le respect du budget. Mais, comme souvent, en se confrontant à des situations moins « fun » sur le papier, les avantages peuvent être nombreux. Grâce à cette expérience, les architectes ont pu développer leur carnet d’adresses, et sans cesse réfléchir à des solutions créatives.

Grâce à ces mises en relations, suivront des décorations de restaurants et de bureaux parisiens.

 

bd-teatime11-1380x975

Mais les architectes ne s’arrêtent pas aux chantiers commerciaux. Elles proposent aussi des prestations pour les particuliers. « On a même fait des studettes. Une fille de 25 ans peut tout à fait faire appel à nous ».

 

studio-web-1-1380x975

D’autant que ça leur permet de répondre aux attentes des personnes de leur génération et de leurs amis, qu’elles conseillent toujours avec plaisir (Ana a 25 ans et Zully 30 ans). Grâce à leur qualification, elles peuvent aussi transformer des bureaux en appartement familial, ou encore créer des extensions de maison. Ana et Zully sont un peu les super-women de la déco !

 Avant c’était un bureau !

Un peu hyperactives, les architectes sont sans cesse en train de se challenger et de créer de nouveaux projets.

 

 


LA CRÉATION COMME SIGNATURE


Nuts architects, c’est avant tout un style unique. Des espaces chaleureux comme à la maison, qui mixent de belles pièces « Une belle pièce c’est comme un bijou de famille qui se transmet », des éléments chinés et des objets de fournisseurs français.

« Nous aimons mélanger le vintage, le moderne et les concepts emblématiques » expliquent-elles. Mais la clé de leur décoration est l’agencement et la confrontation des matières, des points lumineux et des imprimés. « Nous sommes très influencées par les concepts scandinaves, anglo-saxons et américains. ».

Des influences multiculturelles qui leur permettent d’aménager des lieux très personnels qui racontent toujours l’histoire des propriétaires.

Dès leur premier chantier, avec un budget restreint, l’idée de créer leur propre ligne de mobiliers est évoqué. En plus de maîtriser les coûts, cette production leur permet d’affirmer leur personnalité. Car si les styles de décoration sont variés, selon la demande des clients, dans chacun de leur projet on retrouve un élément « Nuts » dans l’espace. La collection débute sur un principe de Do It Yourself (du fait-main). Elles détournent des objets existants (même du mobilier Ikea) pour répondre à toutes les attentes. « Grâce au DIY les petits budgets ne se retrouvent pas avec des petits projets ! » sont-elles fières d’affirmer.

Au fil du temps, les sœurs architectes développent leur activité et créent leur propre ligne de mobilier.

On y retrouve dans des matières nobles des tables, des étagères ou encore des tabourets, par exemple. Grâce à leurs imprimés, et à leurs aplats colorés, elles mêlent habilement l’exotisme au cocooning scandinave. Vendue essentiellement en pop-up store, la marque séduit les clients du cabinet d’architecture, comme les fans de décoration.

img_2848

Cette année, les sœurs ajoutent une nouvelle marque à leur arc. Cette fois-ci, il s’agit d’une collection de coussins. L’élément confort par excellence qui peut donner un nouveau tempo à sa déco, en un clin d’œil.

Les cousins ont toujours été l’une des signatures des architectes. Sur chaque projet elles tenaient à trouver le bon coussin. La pièce de leur rêve n’étant pas toujours disponible, elles se rendaient au marché Saint Pierre pour sélectionner le tissu, et comptaient sur des amis pour les aider à coudre, dans les temps impartis. Elles ont même débuté des ateliers créatifs à cette occasion.

Du coup, pour ne plus être prise de cours, elles créent leur propre marque de coussins, nommée « Kissen Kissen » (« coussin coussin » en allemand).

Comptez 40 à 50 euros la pièce en édition limitée.

Si, jusqu’ici, elles manquaient de temps, Ana et Zully m’affirment qu’elles ouvriront prochainement leur propre site de e-commerce. J’ai hâte !

 

 


DANS LA PEAU DU CLIENT


Les filles ne se contentent pas de répondre à des demandes de chantiers. Pour proposer des solutions adaptées, ces architectes, touche-à-tout, n’hésitent pas à se mettre dans la peau des clients.

Ainsi, lorsqu’on leur demande de décorer des restaurants, ou mettre de en place des laboratoires de cuisine, beaucoup plus technique, elles se questionnent sur les réels besoins du restaurateur. Ni une, ni deux, elles se retroussent les manches et ouvrent leur propre restaurant.

En plein cœur du quartier du Marais, à Paris, en 2014, « Höja » (prononcé ” Heya”) qui signifie « faire pousser » en suédois ou « la feuille » en espagnol ouvre ses portes.

 

Le crédo de cette cantine mi-scandinave mi-latino américaine : de vrai breakfast, les bons produits et surtout l’amour du goût. Ce modèle déjà développé en Australie – mais peu en Europe – est une fabuleuse opportunité pour Ana et Zully qui ont toujours consommé ce type d’alimentation depuis leur plus tendre enfance. En effet, dans la culture péruvienne, le granola, le quinoa, ou encore les shots de maca, sont aussi répandus que de boire un verre de jus d’orange en France. Inévitablement, l’idée de proposer une grande tablé ouverte au public, les inspire. Il faut dire qu’elles avouent que, de par leur culture, lorsqu’elles invitent chez elles « les dîners pour 6 se transforment souvent en dîners pour 20 ».

fullsizerender_2

On retrouve quelques pièces du restaurant Chez Simone.

 

Bien évidemment elles sont entourées de chefs, car c’est un véritable métier. Si Ana garde toujours sa casquette d’architecte tout en gérant la partie administrative et les équipes, Zully, elle, jongle habilement entre chantiers et cuisine. Une incroyable expérience qui lui permet de se tester aussi, derrière les plaques de cuisson, pendant un an. « En tant qu’architecte, on préconise un agencement de la cuisine. Dans cette expérience on a pu tester notre propre modèle ».

Plus que beau, les restaurants ont aussi l’obligation d’être fonctionnels. Elles invitent alors les restaurateurs à passer derrière les fourneaux pour tester le modèle. En somme, une incroyable carte de visite, version showroom contemporain !

En plus d’affiner leur technique sur les aménagements professionnels, elles récoltent aussi les précieux commentaires des clients pour affiner la décoration de la salle. Un pari assez fou, qui a payé, puisqu’aujourd’hui elles sont tout à fait à l’aise, et reconnues, dans la réhabilitation, de A à Z, d’établissements gastronomiques.

 

 


LE CONTACT AVANT TOUT !


A la suite de leur expérience de restauration, elles se rendent compte que le contact avec le public est un véritable moteur.

Si faire la décoration d’appartements privés les enthousiasment toujours autant, avoir le retour des clients des restaurants, des hôtels ou de Chez Simone, est grisant. C’est d’ailleurs, partant de ce constat, qu’elles ont délocalisé leur bureau dans l’appartement. Mais bien sûr, elles ne souhaitent pas s’arrêter là, et veulent aller encore plus loin !

Leur objectif ? ouvrir leur propre boutique, sur rue, pour promouvoir leur savoir-faire mais aussi celui des autres.

Car, le partage pour elles, c’est un peu culturel. D’origine franco-péruvienne, leur mère – professeur d’art – leur a tant insufflé le goût du voyage que de l’esthétisme. Nées au Pérou toutes les deux, chaque été, depuis leur plus jeune enfance, elles traversent un territoire. Du coup, les architectes baroudeuses affinent leur regard, jour après jour, et s’inspirent au quotidien de tout ce qui les entoure. Lorsqu’elles craquent sur un objet, ou un savoir-faire, elles mettent immédiatement tout en place pour nouer un partenariat. Leurs chouchous déco Harto et PaperMint avec lesquels elles envisagent une collaboration, en sont de bons exemples.

Leur véritable passion c’est l’art de vivre et le plaisir partagé.

En privilégiant les échanges, le carnet d’adresses des deux sœurs est bien rempli, et leur sélection toujours pointue. « En cherchant de nouvelles pièces, on rencontre de nouvelles personnes et on crée de véritables amitiés ». C’est pourquoi, en plus de promouvoir leurs différentes marques, elles souhaitent donner une vitrine aux créateurs qu’elles aiment.

Leur future boutique, dont l’ouverture est prévue pour le début d’année 2017, sera conçue comme un lieu d’échanges. En plus d’y abriter leurs bureaux, elles le définissent comme un écrin pour le design dans lequel elles imaginent un espace café et coworking. Affaire à suivre de très près !

ordi

 

 


NUTS ARCHITECTS EN CHIFFRES


2 sœurs

3 ans d’activité

2 marques

1 restaurant

1 petit chien nommé … Nuts

1 futur concept store

60 projets

Quand je leur demande comment elles arrivent à garder le rythme, elles me répondent du tac au tac « c’est parce ce que notre famille et nos amis nous soutiennent énormément que l’on y arrive. Ils sont toujours là pour mettre la main à la pâte. Et puis nous sommes insomniaques ! (rire) »

rose

Le sourire aux lèvres, les filles me donnent rendez-vous en début d’année prochaine pour un nouvel article. Au rythme où elles vont, elles auront sûrement, d’ici là, soulevé quelques montagnes !

En attendant, on se retrouve vendredi prochain pour un nouveau portrait, d’une personnalité inspirante, qui nous présente sa création.

 

makeitnow.fr - Histoire d'entrepreneur - INTERVIEW MAISON SIBILLE

Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard !

Related Stories

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
C’est quoi le modèle de votre escalier ?

Nicole Ferroni à une fois de plus les mots justes 👏 https://youtu.be/updHWUpMbW4 Aujourd'hui, le 25 novembre, c'est la journée qui nous...

Fermer