Le collectif de YouTubeuses Rose Carpet signe le clip “liker c’est déjà harceler”

Le collectif de YouTubeuses Rose Carpet signe le clip “liker c’est déjà harceler”

Le collectif de YouTubeuses Rose Carpet signe le clip “liker c’est déjà harceler” 750 394 Lauriane

Aujourd’hui, en cette 2ème journée nationale contre le harcèlement, pas de longs discours sur le cyberharcèlement mais une vidéo très parlante produite par la chaîne Rose Carpet.

Le cyberharcèlement en chiffres :

700 000 enfants en France seraient concernés, sans compter que la loi du silence laisse présager des chiffres bien plus élevés.

4 % des enfants admettent être victimes d’intimidation en ligne et parmi eux 7 sur 10 en ont fait un traumatisme

Enfin les chiffres les plus importants sont ceux qui permettent de signaler ces actes : contre le harcèlement, le 3020 et contre le cyberharcèlement, 0 800 200 000

http://dai.ly/x50c2ro

 

Pour crier une bonne fois pour toute “Non au harcèlement“, aux jeunes, mais aussi aux parents et au corps professoral, le clip officiel de la campagne du ministère de l’Education Nationale “liker c’est déjà harceler” est particulièrement impactant.

Car plus qu’un discours politique, nécessaire, la production d’un collectif influent sur YouTube reprend les codes d’une jeunesse hyper connectée. Car si notre monde digitalisé nous permet de nous ouvrir à bien des choses, il peut également accentuer les comportements violents. Une torture, lorsque l’on pense que le harcèlement ne s’arrête plus sur les bancs de l’école mais s’invite 24h/24 dans notre intimité.

 

Je vous aide a concrétiser vos projets, à communiquer et développer votre réseau. | Website

Chasseuse d'inspirations et de good vibes !
Je vous aide à concrétiser vos projets, à communiquer et développer votre réseau et votre entreprise.

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire pour prolonger la discussion :)

Tu souhaites entrer dans le Club pour réaliser tes rêves ? Inscris-toi gratuitement

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    Histoire de maker : Julie Aubert, co-fondatrice de Chez Simone

    Lorsque je sonne à la porte de Chez Simone j’ai l’impression que je vais interviewer Julie, dite Mademoiselle run, à...

    Fermer