#WeAreYourChildren l’hommage poignant de Sia pour les victimes d’Orlando

#WeAreYourChildren l’hommage poignant de Sia pour les victimes d’Orlando

Hier je vous parlais de la pub Kenzo dont la chorégraphie avait été imaginée par le talentueux Ryan Heffington – chorégraphe du clip emblématique « chandelier » de Sia.

Aujourd’hui le chorégraphe fait à nouveau parler de lui en signant la chorégraphie du nouveau clip de la chanteuse : « The Greatest ». Une fois de plus, l’alter ego favori de Sia – la jeune danseuse Maddie Ziegler – est la star de la vidéo qui rend hommage aux 49 victimes d’Orlando.

Si l’esthétisme est identique à ses précédentes créations, le carré blond platine – marque de fabrique de Sia comme Maddie – laisse place à la perruque noire de jais. Un changement capillaire qui donne le ton. Dans cette vidéo à l’atmosphère particulièrement sombre de nombreuses références reviennent sur l’événement dramatique du 12 juin dernier. Hommage.

Dès le premier plan on peut lire #WeAreYourChildren  –  « nous sommes vos enfants » – une phrase lourde de sens qui n’est pas sans rappeler le « je suis Charlie ». Grâce à cette affirmation Sia indique que nous sommes tous concernés, tous touchés, tous victimes. Cette chanson, elle nous invite aussi à nous l’approprier.

Ce sont les joues peinturées du « rainbow war » – arc-en-ciel symbole de la cause homosexuelle  arboré en soutien aux victimes d’Orlando – que Maddie, 13 ans, apparaît à l’écran.

Mais la mini-Sia n’est pas seule, autour d’elle 49 danseurs sont allongés dans une maison désertée. Les premières minutes sont particulièrement significatives. Car l’introduction, presque silencieuse, dure plus d’une minute. Le temps de commencer à ressentir de réelles émotions.

Tout au long du clip, chacun des personnages, prisonniers du lieu, tentent de s’échapper.

Une image forte et percutante qui illustre parfaitement la nuit de la fusillade au Pulse, boîte LGBT en Floride. L’image de fin est elle aussi très poignante. Lorsque les enfants s’écroulent subitement au sol on a le souffle coupé. Sous un son assourdissant, la camera nous laisse alors parcourir la maison – sans vie – pendant une longue minute jusqu’à se retrouver face à face avec la jeune prodige en larme.

Malgré un synopsis très explicite Sia ne tombe pas dans le pathos mais nous raconte l’histoire – sans pour autant édulcorer ses sentiments.

Si la clé de lecture a été confirmée par l’un de ses danseurs sur Instagram « Honoré de faire partie de cette vidéo. Merci Sia. 49 belles vies perdues. C’est pour vous. »

Comme toujours, la chanteuse laisse parler ses performances artistiques d’elles-mêmes sans même avoir besoin de les commenter. C’est là toute la force du projet.

Cet inédit, avec la participation du rappeur Kendrick Lamar, sorti suite à son album «This Is Acting» montre une fois de plus que Sia sait aussi bien utiliser sa voix pour chanter que pour s’engager.

 

Related Stories

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
J’ai rencontré Romain Colin, fondateur de Fubiz Media

C'est avec un grand sourire que Romain Colin, le fondateur de Fubiz Media, m'ouvre la porte des bureaux du pure...

Fermer