Il faudra leur dire…

Comme beaucoup de monde cette nuit je me suis sentie triste, amer et profondément fatiguée… d’être impuissante !

Les premiers hommages sont arrivés, souvent sous le crayon des dessinateurs, puis la course à la bonne phrase, celle qu’on imprimera sur des tee-shirts, avant le dérapage finale… des médias. Précipités. En quête de visibilité en oubliant toute dignité.

Moi aussi j’ai hésité. Ecrire n’est pourtant pas un passage obligé. Trouver les bons mots ? Ça me semble trop tôt… Pourtant le P’tit libé, lui, a su trouver le tempo.

C’est en réalité la seule publication utile qui mérite, à cette heure, d’être partagée :

 

nice

conducteur   urgence    decisions

Car c’est plus doux quand c’est expliqué pour les enfants. Ça en devient même supportable. Même si JAMAIS nous allons nous y habituer Mr le Ministre.

Par respect, je ne publierai plus jusqu’à mardi. Nous ne sommes pas obligés d’avoir envie de sourire. Au même titre, je n’irais plus sur ces réseaux sociaux qui se font en ce moment l’écho du pire. A la place, je prendrais le temps de profiter des gens que j’aime. Une façon de revenir plus forte, avec la distance nécessaire pour évacuer la colère…

Toutes mes pensées aux familles touchées par ce drame.

Prenez soin de vous et de ce que vous aimez.

0 Comments

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
Instagram démontre que « Paris est une fête »

A l’occasion de la fête nationale revenons sur l’exposition qui, sous l’œil des instagrameurs, a remis à l’honneur la capitale...

Fermer