Ensemble contre la gynophobie : le court-métrage Snapchat primé au Festival de Cannes

Ensemble contre la gynophobie : le court-métrage Snapchat primé au Festival de Cannes

Peut-on faire un film à partir de l’application la plus populaire chez les jeunes : Snapchat ? A première vue on imagine mal les filtres couronnes de fleurs,  face swap ou cowboy rythmer l’intrigue d’un court métrage et pourtant… les comédiennes Anna Apter et Laura Felpin l’on fait !

Présenté au Festival de Cannes, le film fait à 4 mains et deux smartphones, a été primé « meilleur court-métrage» par l’association No Gynophobie.

Inattendu, le film qui dénonce les violences faites aux femmes réussit à nous faire autant rire que les petites annonces d’Elie Semoun.

C’est un challenge d’essayer de faire rire sur un sujet pareil, mais c’est aussi un super moyen de faire bouger les consciences. explique Anna Apter, 28 ans, et Laura Felpin, 26 ans

Une démarche tout particulièrement intelligente puisqu’elle permet aux spectateurs de visionner le film sans détourner le regard et donc de s’approprier plus que jamais le message.

Car ne pensez pas que les caricatures que l’on retrouve dans le film permettent de dédramatiser le problème. Bien au contraire en soulignant les clichés persistants par une mécanique de témoignes « oui mais… »,  face caméra, nous sommes plus que jamais interpellés. Vous connaissez forcement une femme qui a fait l’une de ces réflexion qui démontre la gynophobie quotidienne – qui désigne pour Lisa Azuelos, la fondatrice de l’association, la haine des femmes au même titre que l’homophobie ou l’antisémitisme.

L’utilisation de Snapchat souligne également le comportement souvent extrême des internautes sur les réseaux sociaux qui se permette de juger … souvent sans filtre !

 

 

Related Stories

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
deco-tuto-makeitnow
DIY pour refaire sa déco de printemps à petit prix !

Hello les Loulous, Aujourd’hui c’est lundi premier jour de la semaine.

Fermer