Rencontre avec « le coiffeur des sans-abris »

En janvier dernier un jeune coiffeur vendéen offrait ses services gratuitement au sdf de la Capitale.

Inspiré d’un coiffeur new-yorkais qui propose aux plus démunis de leur rafraichir leur coupe gratuitement, Dati Kouch prend conscience de sa capacité – de par son métier – à rendre un peu de dignité et même un sourire au SDF.

« Je voulais que les sans-abris aient aussi droit à une dignité, qu’ils sachent que des gens sont là pour eux et qu’ils puissent se sentir moins seuls ». De Dati Kouch

Au cours de cette initiative fortement relayée dans la presse et sur le web le coiffeur solidaire devant les caméras du Parisien promet d’étendre sa pratique à sa ville d’origine. Un an après son déclic il est temps de faire le bilan.

Rencontre avec ce passionné des ciseaux qui revient sur son action et présente ses projets à Paris Zigzag :

15

Au début, le premier contact avec eux n’est pas facile : les SDF sont surpris, ils n’ont pas l’habitude qu’un inconnu leur offre du temps gratuitement. Certains sont réticents, mais finalement, les choses se font naturellement. Et des liens se créent.

“Humainement, ça nous a fait grandir, ça nous apprend aussi à relativiser sur les choses”. Car Dati réalise qu’il a de la chance par rapport à certains. Et même à son niveau, il veut faire bouger les choses. Et ça marche : un des hommes qu’il a coiffé a réussi, par la suite, à obtenir des entretiens pour un travail. “Il n’a pas été embauché, mais c’est déjà un bon début !”, selon Dati, “ces personnes ont besoin d’être estimées comme des êtres humains, car c’est ce qu’ils sont ! Chacun peut les aider à son échelle, j’en suis sûr, et c’est le message que j’ai voulu faire passer grâce à cette expérience à Paris”.

16

Aujourd’hui ce “séjour” parisien lui a permis de construire des tas de nouveaux projets : il a crée son association “Solid’hair sans-abri” grâce à laquelle il va renouveler l’expérience dans toutes les grandes villes de France. Il a aussi reçu beaucoup de messages d’autres coiffeurs qui veulent faire la même démarche que lui, dans leur ville. Le pari est donc réussi. Même au-delà des frontières son travail a été entendu : des médias étrangers ont parlé de lui. Et surtout, il a été invité par un français à Houston, aux Etats-Unis, pour inciter les autres professionnels à faire de même. Son histoire fait le tour du globe, et a touché beaucoup de monde, mais ce n’est que le début d’une grande aventure.

PARIS ZIGZAG le 11 septembre

Dans notre climat politique actuel il est important d’amplifier les belles initiatives intuitives…

17

 

Leave a Comment

Vous avez aimé cet article ? Votre avis est le bienvenu :)

Lire les articles précédents :
« Hollywood Street Characters » quand les super-heros rentrent du boulot

Rencontrer des stars sur Hollywood Boulevard n’est pas rare et pour cause bon nombre d’ « intermittents du spectacle » - comme nous...

Fermer